Requins: «Une simple morsure d'exploration de requin blanc peut être fatale pour un homme»

22 contributions
Publié le 9 août 2012.

INTERVIEW - «20 Minutes» a interrogé un spécialiste du squale mythique pour faire le point sur sa réputation de mangeur d'homme...

Benjamin Linden, 24 ans est mort samedi, attaqué par un requin blanc alors qu’il surfait le long des côtes australiennes près de l’île Wedge au nord de Perth. Ce type d’attaques est il fréquent? 20 Minutes a interrogé un spécialiste. Patrice Héraud est photographe professionnel, spécialiste du grand requin blanc en photos sous-marines et co-auteur avec Alexandrine Civard-Racinais  de Le grand requin blanc: Du mythe à la réalité.

Pourquoi cette peur du requin blanc ?

Le requin blanc est un animal qui a toujours été au cœur de la psychose des hommes. A l’origine de films d’horreur comme Les Dents de la Mer, il a toujours effrayé, mais il faut savoir que c’est un animal qui ne s’attaque pas naturellement à l’homme. C’est un prédateur mais qui se nourrit d’animaux faibles, blessés ou malades en premier choix. Il se facilite la tâche. Au sommet de la chaine alimentaire sous-marine, le grand requin blanc domine toutes les autres espèces. S’il disparaissait, ce serait une catastrophe pour la biodiversité sous-marine, notamment pour les coraux.

Pourquoi sont-ils traqués ?

Il est décrit dans n’importe quel film comme un monstre sanguinaire, beaucoup de choses sont dites sur lui qui sont fausses. Il faut savoir que c’est un animal en voie de disparition cependant les mesures de protection sont insuffisantes et ne font pas reculer les braconniers qui le chassent pour sa mâchoire et ses dents. Pour un collectionneur, une mâchoire de grand requin blanc peut valoir jusqu’à 15.000 euros. Ils sont connus en Australie pour débarrasser les côtes des otaries, des animaux qui se reproduisent très rapidement et dévorent la faune sous-marine. Etant en voie de disparition ils sont donc moins nombreux à réguler l’augmentation croissante des otaries, très férues de poissons, et sont accusés à tort par les pêcheurs locaux de tout manger...

Où peut-on trouver des requins blancs ?

Les trois zones où il est certain de rencontrer un requin blanc sont assurément les côtes Australiennes, la côte Ouest des Etats-Unis et l’Afrique du Sud. Cela s’explique par la forte présence d’otaries sur ces côtes. Il n’y a pas d’otaries en Méditerranée mais cela n’empêche pas d’en rencontrer parfois. Leur présence est fréquente dans cette mer entre août et septembre principalement quand ils suivent les migrations des thons, notamment sur les côtes Grecques et Yougoslaves. Il n’y a jamais eu d’attaques mortelles de grand requin blanc sur les côtes françaises. Pour la petite anecdote, la capture officielle du plus gros requin blanc attrapé dans le monde fut à Malte, en Méditerranée . Le requin faisait plus de 6 mètres! La taille moyenne d’un adulte se situe entre 4 et 5 mètres. Cependant les chances de se faire attaquer par un requin sont minimes. Il y a moins de 10 attaques mortelles par an dans le monde entier, et vous aurez plus de chances de vous faire piquer par une abeille qu’attaquer par un requin.

De quelle façon les requins attaquent?

Les requins mettent toutes leurs chances de leurs côtés et attaquent de préférence la nuit mais aussi au coucher du soleil afin de surprendre leurs proies. La puissance d’une morsure de requin atteint les 3 tonnes/cm comparé à celle d’un homme qui est de 200 kg/cm. Bien souvent les requins attaquent les surfeurs car vu du dessous, les planches ressemblent à des nageoires d’otaries ou de tortues. Ils pratiquent la morsure d’exploration. Et bien souvent une fois qu’ils se sont rendu compte que cela ne ressemble pas à ce qu’ils mangent d’habitude, ils rebroussent chemin. Il est rare que les requins s’acharnent sur leurs victimes. Cependant une simple morsure d’exploration de requin blanc peut être fatale pour un homme.

Et concernant l’évènement tragique de samedi ?

Je suis très étonné des témoignages entendus. Je suis surpris par le terme d’acharnement du requin pour sa victime. J’émets un doute quant à la version, cependant il peut arriver également de tomber sur un animal fou, comme chez les hommes. Il ne faut pas oublier que l’océan est le milieu naturel des requins. L’homme colonise de plus en plus les lieux marins, et les requins peuvent également attaquer pour défendre un territoire. Le meilleur moyen de prévention serait donc de favoriser les mesures de prévention chez les amateurs de glisse afin de plus les informer des risques encourus dans de zones fréquentées par des requins.

Cécile Deschamps
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr