La forêt française, un puits de carbone et d'emplois

2 contributions
Publié le 10 juillet 2012.

BOIS - Les professionnels de la filière veulent développer l'exploitation des forêts françaises...

Capter du CO2, maintenir la biodiversité, purifier les eaux, limiter l’érosion des sols: tous ces services sont rendus naturellement par la forêt. Mais en France, les forêts représentent aussi 440.000 emplois et 60 milliards d’euros de chiffre d’affaires liés à la vente des produits de coupe. Et on pourrait encore mieux faire: pour cela, la filière Forêt Bois a présenté ce mardi un projet sur sept ans, de 2014 à 2020, destiné à améliorer les rendements des forêts en profitant de la manne financière qui va s’ouvrir avec la mise aux enchères des quotas de carbone européens.

3,5 millions de propriétaires privés

«La production française annuelle de la forêt n’est exploitée qu’à hauteur de 60%», présente Emmanuelle Bour-Poitrinal, déléguée générale de France bois industries entreprises (FBIE). «Par une optimisation de la collecte et la valorisation de tous les usages du bois, on pourrait mobiliser 10,8 millions de m3 supplémentaires.» «Ce bois se trouve dans des zones difficiles d’accès ou privées», précise Laurent Denormandie, président de France bois forêt (FBF).

Si pour l’instant ces bois restent non exploités, c’est en grande partie à cause des incertitudes qui pèsent sur l’avenir de la filière. Malgré le développement de la construction en bois ou des utilisations du bois comme énergie, les forestiers privés restent dubitatifs. «Une forêt est une production à long-terme, or on ne sait pas quelles essences seront adaptées au climat des prochaines années», explique Henri Plauche-Gillon, président de la Fédération des forestiers privés de France. Ces derniers représentent les trois quarts de la surface forestière française et les 3,5 millions de propriétaires sont la clé pour faire progresser l’exploitation du bois. «Mais ils demandent à être accompagnés», poursuit Henri Plauche-Gillon.

Capter du carbone et de l’argent

Pour cela, la filière a trouvé une solution: en mobilisant 25% des montants annuels issus de la mise aux enchères des quotas carbone européens dès 2013, la filière pourrait investir 250 millions d’euros par an et renouveler ou améliorer 760.000 hectares de forêt en l’adaptant au changement climatique et en anticipant les événements climatiques extrêmes. «Le réchauffement climatique risque de diminuer de 40% la ressource de bois de qualité et c’est la pérennité du puits de carbone qui est menacée», insiste Emmanuelle Bour-Poitrinal.

Actuellement, environ 22% des émissions de CO2 de la France sont captées par la forêt, qui représente 28% du territoire. Selon les projections des professionnels, le projet permettrait d’atteindre 30% de CO2 capté d’ici à 2020. Une bonne raison pour prétendre à l’attribution de fonds issus des quotas carbone: selon une directive européenne, les États pourront déterminer l'usage de ces fonds avec l’obligation d'en utiliser au moins 50% pour réduire les émissions de CO2, développer les énergies renouvelables, piéger le carbone par la sylviculture et améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments.

L'association France Nature Environnement (FNE) met cependant en garde contre la tentation d'un «vaste programme de plantations»: «le changement climatique ne doit pas devenir l’alibi de la plantation massive», déclare l’association, rappelant que «en France, nous avons la chance que la forêt se renouvelle principalement de façon naturelle, sans avoir à recourir à des plantations coûteuses et à la réussite incertaine». «Les forêts françaises étant jeunes d’un point de vue biologique, mieux vaudait valoriser la ressource existante et rémunérer les services écosystémiques, optimiser les usages du bois en donnant la priorité aux usages nobles et durables, soutenir la transformation locale des produits et favoriser une gestion concertée à l’échelle des territoires», pense Hervé Le Bouler, responsable des politiques forestières nationales pour FNE.

 

Audrey Chauvet
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr