Il est possible de revendre vos surplus de légumes sur le web
Il est possible de revendre vos surplus de légumes sur le web - DR

Roxane Clément

Elles ont relevé le déf(ru)it! Pour nourrir la population de leur ville, trois anglaises ont décidé d’implanter fruits, légumes, herbes aromatiques et céréales devant les commissariats, les hôpitaux, les gares ou encore les casernes de pompiers de Todmorden.

Tout le monde cultive son espace de plantation, même les enfants, qui ont rapidement été associés à ce projet baptisé «Incredible Edible» (ou «Incroyables comestibles»). Et aujourd’hui, une centaine d’apprentis jardiniers ont retroussé leurs manches, permettant à la ville de s’approcher de l’autosuffisance.

Et en France, ça bouge?

A Caen, l’idée a germé depuis quelques temps dans les parcs et jardins de la ville. La municipalité a créé un verger communal libre d’accès et gratuit pour tous. D’ici trois ans, les habitants pourront y cueillir les fruits (cerises, pommes, abricots et poiriers) de leur travail.

Idem à Fréland, dans le Haut-Rhin, où l’on compte bon nombre de volontaires parmi les 1.400 habitants. Il ne reste plus qu’à étendre l’expérience aux voisins!

Dix écogestes insolites pour un potager qui a la patate