Les Farfadais, lors de la soirée de présentation des sportifs et événements de l'été 2012 parrainés par la Francaise des Jeux.
Les Farfadais, lors de la soirée de présentation des sportifs et événements de l'été 2012 parrainés par la Francaise des Jeux.

Audrey Chauvet

Initiations sportives, tremplins musicaux et animations pour les enfants: pour la 14e année, la Française des jeux va faire la fête sur les plages. Mais cette année, ce sera sans carbone: après avoir travaillé à la réduction des émissions des CO2 de sa tournée d’été, la Française des jeux a décidé de compenser les émissions irréductibles grâce à un partenariat avec Love the world.

«En 2008, nous avons réalisé notre premier bilan carbone sur les sites de la Française des jeux et nos points de vente, qui représentent 70% de nos émissions de CO2, explique Christine Prouin Schmitte, responsable du développement durable à la Française des jeux. Puis nous nous sommes penchés sur la tournée d’été et notre équipe cycliste.»

38% d’émissions en moins sur les plages

Sur la tournée, 38% des émissions de CO2 ont pu être éliminées grâce à des formations à l’éco-conduite, à des véhicules électriques, des lumières basse consommation ou encore à du matériel recyclé. Pour la partie incompressible, environ 500 tonnes de CO2, la Française des jeux s’est engagée à financer un projet de réduction des gaz à effet de serre de la décharge à ciel ouvert de Mendoza, en Argentine. Une partie du financement ira à la Surfrider Foundation, qui protège et nettoie les plages françaises chaque année.

400 tonnes de CO2 seront également compensées sur le tour de France. Fini les goodies jetés au public: cette année, l’équipe de la Française des jeux réduira de 12% ses émissions de carbone en supprimant la caravane qui suit le peloton. Environ 400 tonnes de CO2 seront compensées et cette fois ce sont les Moutain Riders, nettoyeurs bénévoles des pistes de ski, qui bénéficieront d’un coup de pouce financier.