Plus de 8 Français sur 10 souhaitent que l'utilisation d'arguments environnementaux soit mieux contrôlée dans la publicité, selon un sondage Ifop pour le WWF et l'Observatoire indépendant de la publicité rendu public mardi.
Plus de 8 Français sur 10 souhaitent que l'utilisation d'arguments environnementaux soit mieux contrôlée dans la publicité, selon un sondage Ifop pour le WWF et l'Observatoire indépendant de la publicité rendu public mardi.

© 2012 AFP

Plus de 8 Français sur 10 souhaitent que l'utilisation d'arguments environnementaux soit mieux contrôlée dans la publicité, selon un sondage Ifop pour le WWF et l'Observatoire indépendant de la publicité rendu public mardi. Interrogés sur la place de l'environnement dans la communication des marques, les sondés sont 86% à estimer que ces informations «vertes» distillées dans les publicités devraient être «davantage contrôlées».

Un contrôle d'autant plus important que les sondés reconnaissent majoritairement que ces arguments «retiennent leur attention» (63%), leur «apprennent des choses sur le respect de l'environnement» (59%) et leur «donnent envie d'essayer» le produit ou le service vanté dans la publicité (58%). Plus généralement, les questions d'environnement constituent un critère important pour 87% des personnes interrogées (primordial pour 10%, très important pour 37% et assez important pour 40%), un chiffre légèrement en hausse par rapport à 2011 (85%), mais en baisse par rapport à 2010 (91%) et 2009 (92%). Les sondés estiment majoritairement qu'il faudrait donner «plus de place» aux associations de consommateurs dans le système de régulation de la publicité.

Sondage Ifop réalisé du 25 au 28 mai 2012 en ligne auprès d'un échantillon de 1.001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).