L'avion solaire suisse Solar Impulse redécollera de nouveau jeudi matin de Rabat vers Ouarzazate, dans le Sud du Maroc, après avoir fait demi-tour la semaine dernière en raison de conditions météorologiques défavorables, a indiqué à l'AFP mercredi un responsable du projet.
L'avion solaire suisse Solar Impulse redécollera de nouveau jeudi matin de Rabat vers Ouarzazate, dans le Sud du Maroc, après avoir fait demi-tour la semaine dernière en raison de conditions météorologiques défavorables, a indiqué à l'AFP mercredi un responsable du projet.

© 2012 AFP

L'avion solaire suisse Solar Impulse redécollera de nouveau jeudi matin de Rabat vers Ouarzazate, dans le Sud du Maroc, après avoir fait demi-tour la semaine dernière en raison de conditions météorologiques défavorables, a indiqué à l'AFP mercredi un responsable du projet.

"L'avion redécollera demain (jeudi) matin de l'aéroport de Rabat-Salé pour atterrir vers 23h00 (22h00 GMT) à l'aéroport de Ouarzazate", aux portes du désert marocain, selon la même source.

L'avion, qui volait à une vitesse de 50 km/h sans une goutte d'essence, était attendu jeudi 14 juin à partir de 00H30 (mercredi 23H30 GMT), à Ouarzazate. Mais à l'approche des montagnes du Haut-Atlas, hautes de plus de 3.000 mètres, il avait été contraint de faire demi-tour en raison de vents défavorables.

Très fragile, cet oiseau en fibre de carbone -qui a le poids d'une petite berline- est mû par quatre moteurs électriques, d'une puissance de 10 chevaux chacun, alimentés par 12.000 cellules photoélectriques couvrant son immense aile.

Le vol est organisé conjointement par la société suisse Solar Impulse et l'Agence marocaine de l'énergie solaire (Masen).