Nourrir les Terriens dépend de leur nombre mais aussi de leur tour de taille

1 contribution
Publié le 18 juin 2012.

PARIS - Si tous les habitants de la Terre alignaient leur poids sur celui d'un Américain moyen, cela représenterait une hausse de la demande en nourriture équivalente à celle de près d'un milliard de personnes, ont calculé des chercheurs britanniques dans une étude publiée lundi.

La croissance de la population mondiale - 7 milliards de Terriens en 2011, 9 milliards attendus en 2050 - est considérée par certains comme l'une des menaces majeures pour la planète. Cette étude invite à s'intéresser aussi au poids de chaque individu et à l'impact du surpoids, de plus en plus répandu, sur la demande alimentaire.

La demande en énergie, donc en nourriture, d'une espèce dépend du nombre d'individus mais aussi de sa masse globale moyenne, rappelle l'étude parue dans la revue britannique BMC Public Health. Plus un corps est lourd et plus il a besoin d'énergie pour se mettre en mouvement.

S'appuyant sur des données de l'Organisation mondiale de la santé, les chercheurs de la London School of Hygiene and Tropical Medecine estiment à 287 millions de tonnes le poids global de la population adulte mondiale (chiffres de 2005, sur 4,6 milliards de personnes âgées de plus de 15 ans).

Le Terrien moyen pèserait 62 kilos, avec des différences notables selon les régions du globe: le poids moyen d'un adulte est ainsi de 57,7 kilos en Asie, 60 en Afrique, 70 en Europe, 74 en Océanie et 80 en Amérique du nord, selon l'étude.

Au total, quelque 15 millions de tonnes seraient attribuables à du surpoids et 3,5 millions de tonnes à de l'obésité. Avec, là encore, des disparités notables: 55% de la population européenne est en surpoids, contre le quart seulement en Asie mais près des trois-quarts en Amérique du Nord.

Une personne est considérée en surpoids quand son indice de masse corporelle (IMC), un ratio entre le poids et la taille, dépasse 25 et est considérée comme obèse au-delà de 30.

Les chercheurs ont ainsi calculé que si la population mondiale s'alignait sur l'indice de masse corporelle moyen des habitants des Etats-Unis (28,7), la masse globale des Terriens augmenterait de 58 million de tonnes, soit tout de même l'équivalent du poids moyen (en 2005) de quelque 935 millions de Terriens.

"Quand les gens parlent de la Terre et du nombre de personnes qu'elle peut accueillir, ils pensent généralement au rythme auquel croît la population et, très vite, ils en viennent à accuser les habitants des pays pauvres de faire trop de bébés", indique à l'AFP l'un des auteurs de l'étude, Ian Roberts.

Mais comptabiliser seulement le nombre de bouches à nourrir sans tenir compte de la masse de chair à alimenter est une erreur, selon lui.

"On doit en fait commencer à pointer aussi du doigt les populations en surpoids des pays riches", lance-t-il, ajoutant: "il n'est pas simplement question de planning familial en Afrique".

© 2012 AFP
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr