Un globe terrestre au milieu d'une décharge.
Un globe terrestre au milieu d'une décharge.

Audrey Chauvet

Entre la journée mondiale sans tabac, la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme ou la journée mondiale des toilettes, l’environnement se faufile le 5 juin pour sa journée à lui. Mondiale, certes, mais encore méconnue en France. Lancée par les Nations unies en 1972, cette journée est l’occasion pour chacun de montrer son engouement pour la défense de l’environnement, mais la participation de Gisèle Bündchen aux événements officiels ne suffit pas à motiver les foules. 20 Minutes vous donne quelques bonnes raisons de ne pas célébrer la Journée mondiale de l’environnement.

Y en a marre des journées mondiales

Le 8 mars, on a été gentil avec les filles, le 31 mai on a arrêté de fumer (pour 24 heures) et maintenant il faudrait en plus qu’on soit écolo. C’est beaucoup demander. Selon les calculs de francetv.fr, il y aurait 190 journées mondiales dans le calendrier: de la journée des pâtes à la journée de la ménopause, en passant par la journée de la plomberie et la journée sans Facebook, il y en a pour tous les goûts. Mais trop de journées peut tuer la journée.

J’ai pas d’idée

Pour la journée mondiale de l’environnement, les Nations unies tentent de «susciter des actions individuelles». Chacun peut inscrire son activité sur leur site et entrer ainsi dans la grande communauté des bienfaiteurs de la nature. Attention, l’excuse «je ne sais pas quoi faire» ne marche pas: les Nations unies donnent plein d’idées. «Des rassemblements, des excursions à vélo, des concerts écologiques, des concours de dissertation et de peinture dans les écoles, la plantation d’arbres, des campagnes de recyclage et de nettoyage, et bien plus encore.» Et si on prend un apéro au vin bio avec ses potes, ça passe?

Les journées mondiales, c’est que de la comm’

Evidemment, les journées mondiales sont surtout une occasion de faire parler d’une cause et de donner une visibilité aux entreprises, associations ou politiques qui se saisissent du sujet. A la rédaction planète de 20 Minutes, nous avons ainsi reçu pour cette journée mondiale de l’environnement quelques communiqués de presse bien pensés: «Pour la journée mondiale de l’environnement, Europe Ecologie-Les Verts rappelle l’importance de Rio +20», «A l'occasion de la journée mondiale de l'environnement, Les Amis de la Terre lancent une campagne pour dénoncer les dangers de la financiarisation de la nature» ou encore «En cette journée mondiale de l’environnement, le Barilla Center for Food & Nutrition alerte une nouvelle fois l’opinion publique sur les grands enjeux de demain en matière de développement durable et de préservation de l’environnement». On attend le communiqué de Barilla pour la journée des pâtes.

Pourquoi moi je devrais faire quelque chose alors que les autres…?

L’écologie a tendance à être moralisatrice, voire culpabilisante: triez vos déchets, ne laissez pas couler l’eau, éteignez la lumière, ne prenez pas votre voiture… Pourquoi moi je devrais me sacrifier alors que les industriels et les compagnies aériennes continuent à émettre des tonnes de CO2 en toute impunité? Les Nations unies ont une réponse: «Il est facile de blâmer les autres -les gouvernements parce qu’ils n’accordent pas une priorité suffisante aux politiques environnementales; les entreprises parce qu’elles augmentent les quantités d’émissions de gaz à effet de serre; les ONG parce qu’elles ne se prononcent pas assez résolument en faveur de l’environnement; et les individus parce qu’ils ne changent pas de comportement. La journée mondiale de l’environnement est néanmoins un jour où il faut mettre de côté nos différences et applaudir nos réalisations dans le domaine de la protection de l’environnement». Allez, un peu d’enthousiasme.

Parce que l’environnement, c’est tous les jours qu’on y pense

Evidemment, c’est la seule vraie bonne raison de ne pas célébrer cette journée mondiale. Car comme pour la Saint-Valentin ou la fête des mères, si une journée officielle est symbolique, ce sont les petits gestes et les petites attentions de tous les jours qui comptent. Vous êtes néanmoins autorisés à faire la bise aux lombrics qui peuplent votre composteur.