L'installation de sport qui génère de l'électricité, installée par Great Outdoor Gym Company à Hull, en Angleterre.
L'installation de sport qui génère de l'électricité, installée par Great Outdoor Gym Company à Hull, en Angleterre.

Audrey Chauvet

Ce printemps, les habitants de Hull, dans le nord-est de l’Angleterre, vont pouvoir faire un régime écolo. Un centre de fitness en plein air, installé dans un parc de la ville, leur propose de s’exercer en générant de l’électricité.

Le concept, développé par l’entreprise Great Outdoor Gym Company, a tout pour plaire: accessible gratuitement, il est financé par les municipalités qui y voient un moyen de lutter notamment contre l’obésité et d’améliorer la santé des populations les plus modestes.  Cerise sur le gâteau, l’énergie déployée pendant l’effort sur les vélos ou les tapis est transformée en électricité qui alimente le parc la nuit.

«On a l’impression de participer à quelque chose»

Si les usagers sont assez nombreux, et assez courageux, ils pourront peut-être bientôt recharger leurs téléphones ou leurs lecteurs MP3 sur les machines. «Ca donne une raison supplémentaire de venir faire de l’exercice, pense Georgie Delaney, de Great Outdoor Gym Company. Beaucoup de gens pensent que c’est une perte de temps, mais quand on a quelque chose de tangible qui en ressort, on a l’impression de participer à quelque chose.»

Des salles de sport équipées de générateurs d’énergie existent déjà, mais la particularité de cette installation est d’être en plein air. Une économie de chauffage et de climatisation qui pourrait permettre de générer plus d’électricité que les appareils n’en consomment.