L'opérateur de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima (nord-est du Japon) a diffusé de nouvelles images révélant l'étendue des dégâts dans une piscine de stockage du combustible usagé du réacteur 3, l'un des trois les plus critiques.
L'opérateur de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima (nord-est du Japon) a diffusé de nouvelles images révélant l'étendue des dégâts dans une piscine de stockage du combustible usagé du réacteur 3, l'un des trois les plus critiques.

avec AFP

L'opérateur de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima (nord-est du Japon) a diffusé de nouvelles images révélant l'étendue des dégâts dans une piscine de stockage du combustible usagé du réacteur 3, l'un des trois les plus critiques.

Un photo montre une grue de 35 tonnes, servant à plonger ou retirer les barres de combustible de l'eau de refroidissement, tombée dans la piscine vraisemblablement après une explosion d'hydrogène trois jours après le séisme et le tsunami du 11 mars 2011.

Une deuxième photo

L'autre cliché diffusé par Tokyo Electric Power (Tepco) dévoile un pan de structure métallique déformée également immergé dans ce bassin de désactivation d'une profondeur de 11,8 mètres. Tepco avait rendu public en janvier les premières images prises par une caméra (endoscope) dans l'enceinte de confinement du réacteur 2.

Déclenché par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011, l'accident de la centrale Fukushima Daiichi a constitué le pire désastre nucléaire depuis celui de Tchernobyl (Ukraine), en 1986. Dans les jours suivant le séisme, du fait d'absence d'électricité et de systèmes de refroidissement, le combustible a partiellement fondu dans les réacteurs 1 à 3, entraînant des explosions d'hydrogène et des rejets massifs d'éléments radioactifs dans l'environnement.