On savait déjà que les seins des femmes devenaient plus gros à cause des perturbateurs endocriniens qui polluent notre environnement, on apprend maintenant que les pénis des hommes rétrécissent. Selon une étude italienne menée par le professeur Carlo Foresta de l’hôpital universitaire de Padoue, la longueur moyenne du pénis est passée de 9,7cm en 1948 à 8,9cm en 2012. Les mesures ont été faites sur un panel d’hommes âgés de 19 ans et comparées à des relevés anthropométriques collectés depuis le milieu du XXe siècle.

Petit pénis et grands membres

Cette diminution de la taille moyenne du pénis serait due à des «changements environnementaux», explique le professeur Foresta. «Les proportions du corps humain sont déterminées par le système endocrinien et en particulier les hormones produites dans les gonades (la testostérone chez l’homme), c’est-à-dire dans les testicules, explique-t-il au Corriere della Serra. Nous nous sommes demandé ce qui pouvait influencer la structure de ces hormones: l’hypothèse la plus probable est que des changements dans notre environnement influencent le système endocrinien.»

Autre facteur de raccourcissement du pénis, le surpoids et l’obésité, qui touchent 18% de la population étudiée. «L’obésité influence négativement la production d’hormones à l’adolescence, poursuit Carlo Foresta. La longueur du pénis est inversement proportionnelle au surpoids.»

Tout n’est pas perdu pour autant: si le pénis rétrécit, les bras et les jambes ont tendance à s’allonger. Par rapport aux proportions «normales» entre le corps et les membres, 36% des hommes étudiés ont des bras plus longs et 47,7% des jambes plus grandes.

Mots-clés :