Huan Huan et Yuan Zi, les pandas stars du zoo de Beauval

VIDEO Depuis leur arrivée en France, les deux pandas chinois coulent des jours paisibles dans le zoo du Loir-et-Cher. Nous avons rencontré ces deux grosses boules de poils, avant leur présentation au public le 18 février...

Audrey Chauvet et Jonathan Duron pour la vidéo

— 

Un des deux pandas arrivés au zoo de Beauval en janvier 2012.

Un des deux pandas arrivés au zoo de Beauval en janvier 2012. — J.Duron / 20 Minutes

Ils sont arrivés le 15 janvier à Roissy, accueillis comme des stars sur le tarmac par l’ambassadeur de Chine et une nuée de journalistes. Huan Huan et Yuan Zi, mieux connus sous le nom de Joyeuse et Rondouillard, ont déclenché une véritable «pandamania» en France. Ces deux pandas chinois, âgés de trois ans, ont été âprement négociés par la France et sont désormais les deux seuls représentants de leur espèce dans l’Hexagone.

Si la vidéo ne démarre pas, cliquez ici

Le ZooParc de Beauval, dans le Loir-et-Cher, mise gros sur ces nouveaux pensionnaires qui seront présentés au public le samedi 18 février lors d’une journée spéciale pendant laquelle les enfants pourront être maquillés en pandas. Mais avant de faire le bonheur des petits (et des plus grands), les deux stars ont été l’objet de négociations en très haut lieu.

Si la vidéo ne démarre pas, cliquez ici

Si les pandas sont aujourd’hui l’objet de toutes les attentions, c’est parce qu’ils font partie d’une des espèces les plus menacées de disparition : on estime qu’il n’en reste que 1.600 dans les réserves chinoises. Leur milieu naturel a considérablement rétréci pour laisser place à l’agriculture et aux villes, et leur libido très peu développée pose de gros problèmes pour leur reproduction. Le zoo de Beauval a mis toutes les chances de son côté pour accueillir le fruit des amours de Joyeuse et Rondouillard.

Si la vidéo ne démarre pas, cliquez ici

Si le panda pense si peu aux choses de l’amour, c’est certainement parce qu’il a des journées bien remplies. Dormir, manger, dormir et puis re-manger, c’est fatiguant. Heureusement que les soigneurs de Beauval prennent soin d’eux et leur apportent leur ration journalière de bambou, cultivé près du zoo.

Si la vidéo ne démarre pas, cliquez ici

Mots-clés :