Bridget Kyoto, une écolo déjantée au secours de la planète

WEB Elle est arrivée sur Internet cet été sans crier gare. Ses vidéos, intitulées «La minute nécessaire de Bridget Kyoto», sont désormais regardées par des milliers d'internautes. Portrait de ce drôle de personnage qui a choisi l'humour noir pour rendre la planète plus verte...

Fabienne Broucaret

— 

La journaliste Laure Noualhat dans son rôle de Bridget Kyoto.

La journaliste Laure Noualhat dans son rôle de Bridget Kyoto. — DR

«Cela fait dix ans que je parle d’écologie très sérieusement, entre autres dans Libération, explique Laure Noualhat, qui incarne Bridget Kyoto. Un jour, je me suis dit que, puisque le journalisme ne suffisait pas, j’allais passer par la dérision. J’ai donc inventé  Bridget Kyoto et tourné ses premières vidéos.»

«Comment rester écolo sans devenir dépressif?», «Comment réussir sa fin du monde?», «Comment expliquer l’écologie à ses parents?»… Voilà le genre de questions existentielles auxquelles Bridget tente de répondre dans ses courtes vidéos. «Bridget, c’est une fille moderne, désespérée mais enthousiaste, raconte Laure. L’humour est son arme de combat.»

Dans sa dernière vidéo, Bridget, qui a choisi comme accessoire d’emblématiques lunettes vertes, nous parle de «guerre propre» et d’armes biodégradables, se réjouissant qu’«on va enfin pouvoir se massacrer écologiquement!». «Le pire c’est que je n’invente rien, de telles armes existent vraiment aux Etats-Unis», précise Laure.

Comme sa lointaine cousine, la plus consensuelle Bridget Jones, Bridget Kyoto va bientôt écrire un journal: «Elle ne va compter ses kilos et chercher l’amour! Elle va en revanche compter ses kilos de CO2 et proposer des fiches pratiques décalées pour un quotidien écolo. Par exemple, n’envoyez plus vos enfants en colonies de vacances, mais en camps de survie!» Un livre que l’on espère découvrir l’année prochaine, avant qui sait une adaptation à la télévision, et pourquoi pas au cinéma… Allez, go Bridget, go!

Retrouvez Bridget Kyoto sur sa page Facebook Et comme elle le dit souvent: «Aimer c’est bien, partager c’est encore mieux!»

Découvrez des vidéos de Bridget Kyoto

 

Mots-clés :