Les opposants au nucléaire ironisent sur le rapport de l'IRSN

NUCLEAIRE Selon l'Observatoire du nucléaire, l'IRSN n'est pas neutre vis-à-vis de la filière nucléaire...

avec Reuters

— 

Stéphane Lhomme, président de l'Observatoire du nucléaire, lors d'une manifestation en 2007.

Stéphane Lhomme, président de l'Observatoire du nucléaire, lors d'une manifestation en 2007. — AFP PHOTO PIERRE ANDRIEU

L'Observatoire du nucléaire, organisation écologiste opposée à l’atome, a contesté jeudi un rapport officiel sur les 58 réacteurs français concluant qu'il n'est nécessaire d'en fermer aucun mais qu'il faut renforcer la sécurité. Cette association juge contradictoire ces deux constats et estime que l'auteur du rapport, l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), fait preuve d'indulgence car il est lié à cette filière.

«Sachant qu'un événement naturel violent (tempête, gel sévère, inondation, séisme, etc) peut se produire à chaque instant, l'IRSN reconnaît donc implicitement que les réacteurs français peuvent causer à tout moment une catastrophe nucléaire et que les mesures et matériels indispensables face à un tel évènement sont absents», dit l'Observatoire du nucléaire dans un communiqué.  «Une fois de plus, il est avéré que les instances censées vérifier la 'sûreté' des installations nucléaires sont totalement soumises au lobby nucléaire et concluent systématiquement que les réacteurs nucléaires peuvent continuer à fonctionner malgré les risques avérés, comme si les catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima ne s'étaient jamais produites», ajoute-t-il.

Mots-clés :