Des poubelles dans une rue.
Des poubelles dans une rue. - JAUBERT / SIPA

Fabienne Broucaret

Chaque Français jette en moyenne 20 kg d’aliments par an: 7 kg de nourriture encore emballée atterrissent directement à la poubelle. Les 13 kg restants se composent de restes de repas, mais aussi de fruits et légumes simplement abîmés et non consommés.

A tous les échelons de la chaîne de production, de vente et de consommation, cette pratique est généralisée, et elle atteint des sommets: un quart de la nourriture mondiale finit à la benne alors qu’elle pourrait encore être consommée.

Quel est l’impact financier et écologique de ce gaspillage? Envoyé spécial nous emmène à la rencontre de producteurs de fruits et légumes, dans les coulisses de la grande distribution, chez les particuliers… Guillaume Barthélémy a ainsi mené l’enquête pour comprendre pourquoi nos poubelles regorgent de nourriture.

Surconsommation, exigences de plus en pointues de la grande distribution ou des clients des supermarchés… Les raisons de ce gaspillage sont nombreuses. Existe-t-il des solutions pour moins gaspiller? Certains ont tout misé sur l’éducation, et tentent de faire passer leur message dans les établissements scolaires.

Guillaume Bathélémy a également accompagné ceux qui ont fait du glanage leur mode de consommation principal, et se nourrissent des déchets trouvés dans les poubelles des boulangeries, des hypermarchés. «Faites les poubelles, pas les courses» pourrait être la devise de ceux qui se sont baptisés les déchétariens, ou déchétivores.

Plus d’infos anti-gaspillage sur Néoplanète: Comment éviter le gaspillage dans votre cuisine et Comment cuisiner les restes, les fanes et les épluchures