Festival du vent: «On parle de choses sérieuses dans un état d'esprit festif»

1 contribution
Publié le 19 octobre 2011.

INTERVIEW - A une semaine de l'ouverture de la 20ème édition du Festival du vent, sa présidente, Carina Orru, nous présente les temps forts de ces cinq jours de fête écolos...

Le Festival du vent, c’est un peu son bébé: en 1992, Carina Orru donnait naissance à ce festival écolo qui soufflera ses vingt bougies du 26 au 30 octobre à Calvi (Haute-Corse). La présidente du festival nous présente cette édition un peu spéciale, dont 20Minutes est partenaire.

La programmation du festival est-elle spéciale pour cette 20ème édition?

Nous avons bien sûr imaginé cette édition en regardant les moments les plus forts des vingt années passées pour recontacter certaines personnes. Parmi les «anciens», on retrouvera par exemple Hans Walter Müller, l’inventeur des architectures gonflables qui recouvrira la Tour de Sel de Calvi, ou le dessinateur Rémi Polak. On va également refaire un pique-nique géant sur la plage de Calvi avec une table de 300m de long  pour fêter le 20ème anniversaire et rassembler tout le monde face à la mer. Mais ce ne sera pas une réunion d’anciens combattants!

Quels sont les sujets d’actualité qui seront abordés au Festival?

Nous allons parler du nucléaire avec un débat en présence de Michèle Rivasi et Corinne Lepage. Nous organisons également une belle rencontre sur le rôle des femmes dans les révoltes populaires, en collaboration avec la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH). Mais de manière plus large, toutes les personnalités qui font l’actualité ont leur place au Festival du vent, c’est une plateforme d’expression où les personnes se rencontrent, échangent et se confrontent pour faire avancer les sujets. On parle de choses sérieuses dans un état d’esprit festif.

Le festival réussit à rassembler des personnalités aux sensibilités très diverses: anticapitalistes et grandes entreprises se côtoient à Calvi. Comment faites-vous?

Tout le monde adhère à notre état d’esprit et nos valeurs: écocitoyenneté, respect de l’autre, diversité… On peut ne pas être d’accord mais parvenir à se parler. Nous sommes persuadés que pour sauver la planète et avancer sur des questions graves, il faut que nous soyons tous ensemble. Nous avançons tous vers le même but.

Qui êtes-vous particulièrement heureuse d’accueillir cette année?

Je suis très contente de recevoir la blogueuse tunisienne Lina Ben Mhenni. Elle a vécu des choses incroyables. Et ça me plait particulièrement de mettre les femmes et les droits humains en avant.

Propos recueillis par Audrey Chauvet
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr