On a testé le rouleau de papier toilette qui se jette dans la cuvette

CONSO Un rouleau biodégradable, recyclable, et qui assurerait la paix des ménages... Trop beau pour être vrai?

A.C.

— 

Le rouleau de papier toilette qui se jette dans la cuvette.

Le rouleau de papier toilette qui se jette dans la cuvette. — Lotus

«Vous pouvez me jeter dans les toilettes»: le rouleau de papier hygiénique lancé par la marque Lotus, sous le nom d’Aqua Tube, veut changer vos habitudes. Fabriqué dans la même matière que le papier, Lotus assure que le rouleau ne bouche pas les canalisations. Mieux, il serait «biodégradable». Mais est-ce vraiment un progrès pour l’environnement?

Premier test: il est fait en quoi ce rouleau?

En ouate de cellulose, «pure pâte vierge», précise l’emballage (plastique, évidemment). Premier mauvais point écolo: ce n’est pas du papier recyclé mais bel et bien de la pâte à papier toute neuve issue de la forêt. Heureusement, Lotus assure, via une auto-labellisation «Ecopromise», que «100 % de la pâte à papier utilisée pour fabriquer l’Aqua Tube provient de fournisseurs certifiés par des organismes indépendants experts en gestion durable de la forêt». A savoir, des forêts labellisées PEFC, FSC, ou autres. Malgré les nombreuses critiques adressées à ces labels, c’est un moindre mal. En revanche, la fabrication de pâte vierge nécessite trois fois plus d’énergie et d’eau que le recyclage, selon Ecofolio.

Deuxième test: biodégradable, jetable, recyclable… mais pas tout en même temps

Trop de qualités, c’est louche. Biodégradable, ça signifie que le rouleau se décompose naturellement avec le temps. Ce n’est pas une raison pour jeter vos rouleaux n’importe où: il faut quand même compter au moins trois mois avant qu’ils disparaissent. C’est néanmoins un avantage pour ceux qui ont un composteur à la maison: ils pourront mettre le rouleau dedans.

Jetable dans les toilettes, ça veut dire que vos canalisations ne seront pas bouchées. Les toilettes de la rédaction de 20Minutes ont testé et approuvé. Pour vérifier de visu, on a plongé l’Aqua Tube dans l’eau et secoué: le tube s’est dissout instantanément en petites particules, presque plus fines que celles du papier. Mais une fois arrivé dans la station d’épuration, que devient notre tube désintégré? Les plus gros morceaux seront retenus par le processus de dégrillage, tandis que les autres seront décomposées par un procédé biologique: les eaux usées urbaines sont traitées avec des bactéries aérobies qui transforment les matières  biodégradables en dioxyde de carbone et en eau. Pas de précisions en revanche sur les encres utilisées sur le rouleau: si elles ne sont pas végétales, ce seront encore des produits chimiques à traiter.

Recyclable, enfin, le rouleau Aqua Tube peut se jeter dans la poubelle, pour ceux qui n’arrivent pas à se faire à l’idée de le jeter dans la cuvette. Mais attention, il faut le jeter dans le bac à tri pour qu’il soit récupéré correctement et recommence une nouvelle vie.

En résumé, le rouleau Aqua Tube vous laisse trois possibilités. La moins écolo reste de le jeter dans la cuvette, mais vous pouvez aussi le jeter dans le bac de recyclage ou le composter.

Alors, j’achète ou pas?

La cible marketing de Lotus est claire: l’Aqua Tube vise les femmes excédées par la mauvaise habitude de leur mari de ne pas mettre à la poubelle les rouleaux de papier toilette. Si c’est réellement une source de conflits dans votre couple, n’hésitez plus. Sinon, sachez qu’il vous en coûtera deux centimes de plus par rouleau comparé à un papier traditionnel.

Pour l’environnement, le verdict est mitigé: sans aller jusqu’à installer des toilettes sèches chez vous, utiliser du papier recyclé (sans râler parce que ça gratte les fesses) et jeter consciencieusement le rouleau dans le bac de tri pour qu’il soit recyclé à nouveau serait un bon geste pour l’environnement.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.