Une femme sur un vélo dans une voie réservée aux cycles.
Une femme sur un vélo dans une voie réservée aux cycles. - ALEXANDRE GELEBART / 20 MINUTES

Les défenseurs du vélo ont décidé d’appuyer sur la pédale. Jeudi matin, le Club des villes et territoires cyclables, qui regroupe 1.100 collectivités françaises, présentera à Thierry Mariani, secrétaire d’Etat aux Transports, les pistes pour la mise en place rapide d’un «Plan vélo national». Jean-Marie Darmian, maire de Créon (Gironde) et président du Club, a détaillé ce mardi les mesures de ce plan. Il comporte deux mesures phares. La première:  un programme national intitulé «On travaille à vélo», «dans lequel l’Etat mettrait à disposition d’un grand nombre de salariés des vélos». La deuxième serait une mesure incitative obligeant les entreprises à rembourser 0,20€ du km à ses salariés venant au travail à vélo. Cette taxe serait incluse dans le Versement transport dont les entreprises doivent s’acquitter.

«Des mesures similaires existent en Grande-Bretagne ou en Belgique. En France, cela fait des années qu’on les réclame, mais rien ne bouge, nous en avons assez d’attendre, et nous voulons profiter de l’élection présidentielle pour amener le sujet du vélo sur le devant de la scène», peste Jean-Marie Darmian.

L’élu est d’autant plus remonté que les tout derniers chiffres du marché du vélo montrent une «nette remontée» de sa pratique en France. «Pour la première fois depuis 2008, le marché affiche un volume en progression de 5% sur les six premiers mois de l’année 2011. On note une baisse du volume de vélos loisirs (VTT par exemple) et une hausse du volume de vélos utilitaires.» Les vélos à assistance électrique (VAE) sont en hausse de 19%, boostés par les aides des collectivités, qui vont de 150€ à 500€ selon les collectivités. Il s’était vendu en 2010 38.000 VAE en France en 2010 –dont 2.160 à Paris-, contre 23.700 en 2009.

Strasbourg, ville la plus cycliste

La pratique du vélo devrait également sensiblement progresser en 2011, et franchir la barre des 4% de déplacements quotidiens, contre 3,8% à la fin de l’année 2010. Strasbourg est la ville où l’on pédale le plus, avec 9% des déplacements se faisant à vélo, devant Bordeaux (un peu plus de 6%) et Paris et Lyon (entre 5 et 6%). A Copenhague, l’une des références en la matière, ce taux atteint les 30%.

Le Club des villes et territoires cyclables demande, outres les mesures incitatives, une grande campagne nationale en faveur du vélo. «50% des déplacements en France font moins de 2km. Il faut convaincre les Français qui utilisent encore leur voiture pour effectuer ces petits trajets d’utiliser, quand c’est possible, le vélo», plaide Jean-Marie Darmian.

Mots-clés :