Algues vertes: NKM ordonne la fermeture des plages non-nettoyables

9 contributions
Publié le 9 août 2011.

POLLUTION - La ministre confirme que les algues seraient bien à l'origine de la mort de 36 sangliers. Une cinquantaine de plages pourraient être concernées par cette mesure...

La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a annoncé mardi avoir ordonné la fermeture effective de toutes les plages où les algues vertes ne pouvaient être ramassées, après la mort de sangliers en juillet en Bretagne.

«La priorité dans ce contexte c'est l'application des mesures de protection: aucune plage où les algues vertes ne peuvent être ramassées toutes les 24 heures ne doit être fréquentée» a déclaré la ministre, interrogée par l'AFP en marge d'un déplacement à Arromanches-les-Bains.

«C'était la norme. C'est une exigence que j'ai réaffirmée de manière très très stricte après avoir reçu les analyses», dont les résultats ont été rendus publics dans la nuit de vendredi à samedi, a-t-elle souligné.

«Les analyses tendent à montrer que c'est vraiment l'hydrogène sulfuré issu de la décomposition des algues qui est la cause majeure» du décès de 36 sangliers survenu en juillet dans l'estuaire du Gouessant (Ille-et-Vilaine), a reconnu la ministre.

La fermeture des plages où le ramassage des algues ne peut pas être assuré était l'une des mesures d'urgence réclamées par les écologistes et les scientifiques pour éviter tout drame humain.

Le docteur Claude Lesné, ancien chercheur au CNRS, spécialiste de la toxicité des polluants aériens, a estimé qu'«une cinquantaine de plages» pourraient être concernées sur le littoral breton.

Nathalie Kosciusko-Morizet n'a précisé ni le nombre ni la localisation des plages susceptibles d'être visées par une fermeture.

© 2011 AFP
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr