Jardinage - illustration.
Jardinage - illustration. - PureStock/SIPA

Alexia Decarme

 «La biodiversité c’est l’ensemble des espèces vivantes, des milieux où elles vivent et des relations qui s’établissent entre elles et avec ces milieux. […] Le jardinier est l’actif gardien de ces trésors ajoutés par ou pour ses prédécesseurs», introduit Hubert Reeves, Président de la Ligue Roc/ Humanité & biodiversité dans le petit guide vert du bio-jardinage.

Les pesticides, engrais et désherbants peuvent avoir un impact sur l’environnement et la santé. De nombreuses études ont fait le lien entre ces produits toxiques et certaines pathologies. L’utilisation des pesticides est de plus en plus contrôlée dans le secteur professionnel, mais pas chez les particuliers. Les produits utilisés par les jardiniers sont suspectés de provoquer des cancers, des troubles de la fertilité ou du système nerveux. Il a été démontré que les femmes enceintes qui se servent des pesticides lorsqu’elles jardinent augmentent les risques de pathologies graves chez l’enfant.

L’Association Santé Environnement France, qui réunit près de 2 500 médecins, l’association BBvert et la Ligue Roc, ont donc décidé d’éditer un petit guide vert du bio-jardinage pour des conseils simples et pratiques. L’objectif est de montrer qu’il est possible de respecter l’environnement et de préserver sa santé tout en jardinant. «Il faut arrêter d’utiliser des produits toxiques dont on connaît les impacts sur la santé et revenir à des fondamentaux. Il ne vous viendrait pas à l’idée d’éliminer vos souris avec une bombe. Pour le jardinage c’est la même chose, inutile d’utiliser des produits toxiques pour éliminer quelques mauvaises herbes!», explique le Dr Patrice Halimi, Secrétaire Général de l’ASEF dans ce guide.

Le guide est organisé de manière à ce que toutes les questions que vous vous posez sur le bio-jardinage soient traitées: questions sur le lien santé-biodiversité, sur la pollution, la santé…

Voici quelques conseils présents dans le guide: avec quoi peut-on faire du compost?

• Avec les déchets de la cuisine: épluchures et restes de fruits et de légumes, restes alimentaires n’étant pas à base de viande, coquilles d’oeuf, coquilles de fruits de mer, coquilles de fruits secs, sachets de thé, marc de café

• Avec les déchets du jardin: fleurs et feuilles mortes, tontes de gazon, mauvaises herbes, terre et terreau issus des fonds de bacs à fleurs

• Avec les déchets de la maison: cendres de bois, les sciures et copeaux de bois, certains cartons légers et non imprimés (boîtes à oeufs, rouleaux d’essuie-tout ou de papier toilette).

Vous pouvez télécharger ce livret gratuitement en cliquant ici.

Découvrez le guide du ménage écolo