La région Ile-de-France a adopté jeudi un "plan vélo" qui prévoit notamment d'expérimenter pendant 18 mois, à partir de mars 2012, un système permettant de garer son vélo dans un local fermé avec un abonnement annuel de 20 euros directement chargé sur le pass Navigo.

Ce système, imaginé avec la SNCF et baptisé "Véligo", permettra de laisser son vélo à sa gare de départ ou d'arrivée pour se rendre, à son domicile, son travail ou ses activités de loisirs dès sa descente du train.

A partir de cet été, 16 garages à vélo offrant 758 places de stationnement au total vont être construits dans autant de gares du réseau Transilien, le plus grand étant prévu à Chelles (Seine-et-Marne).

A Saint-Quentin-en-Yvelines, il y aura 56 places et à Rambouillet (Yvelines) 40 places.

Cette expérimentation est financée par la région pour un montant de 1,9 million d'euros (1,6 pour l'investissement et 0,3 pour le fonctionnement).

Le "plan vélo" prévoit d'autre part la création d'un "portail vélo", site internet permettant aux usagers de rechercher leurs itinéraires en ayant une vision précise des conditions de déplacements à partir d'un moteur de recherche et de calcul d'itinéraires cyclables en ligne.

Ce site devrait être ouvert "au plus tôt en 2013".

La "vélorution" de la région doit aussi porter à 3.500 km le réseau de pistes cyclables francilien en 2020, contre 2.400 km aujourd'hui.

Parmi les actions prévues figure aussi le développement de "zones de rencontre" entre usagers de la route et piétons, obligeant les voitures à rouler très lentement.

La région consacrera cette année 24 millions d'euros à ce plan, contre 13 en moyenne les années précédentes.

Entre 1998 et 2011, la région a dépensé plus de 187 millions d'euros, pour 1.600 opérations de collectivités locales (1.200 km d'aménagements et plus de 2.OOO places de stationnement).

Mots-clés :