Un koala dort dans un arbre, en Australie.
Un koala dort dans un arbre, en Australie. - SUPERSTOCK/SIPA

Un des symboles de l’Australie pourrait être en train de disparaître: le nombre de koalas a diminué de 80% dans certaines régions australiennes durant les dix dernières années, rapporte le New Zealand Herald. Les scientifiques veulent aujourd’hui que l’animal soit classé menacé et bénéficie d’une protection spécifique.

Alors que des millions de petits marsupiaux peuplaient le pays il y a quelques décennies, l’Australie ne compterait plus que 50.000 à 100.000 koalas, selon Clive McAlpine, docteur en écologie à l’université du Queensland. L’étalement urbain, l’industrialisation et les pratiques agricoles seraient responsables de la destruction de l’habitat naturel des koalas. Des maladies, liées le plus souvent à la bactérie chlamydia, sont également un fléau pour les marsupiaux.

Le koala ne supporte pas la chaleur

Le changement climatique pourrait encore aggraver la situation. Le koala ne se nourrit que d’eucalyptus, dont les feuilles lui apportent à la fois à boire et à manger. Si les arbres venaient à manquer, le koala serait gravement menacé. D’autre part, il supporte assez mal la chaleur: plusieurs journées à plus de 30°C le mettent en état de «stress et de déshydratation», explique Christine Hosking, chercheuse à l’université du Queensland, et le poussent à se rapprocher des zones côtières où il trouve de l’eau mais également des habitations, des voitures et des chiens…  «On pense que cette espèce est commune, mais elle est en train de s’éteindre sous nos yeux», alerte-t-elle. La chercheuse préconise la mise en place d’un plan d’action pour protéger les habitats des koalas et recommande d’intensifier la recherche pour trouver un vaccin contre la chlamydia.

Mots-clés :