La population de tigres augmente en Inde

BIODIVERSITE Selon un récent recensement, il y aurait encore des chances de sauver les félins menacés...

© 2011 AFP

— 

Le succès des efforts pour sauver les tigres sauvages, thème d'un sommet en Russie, va en grande partie dépendre de l'efficacité des mesures prises en Inde pour protéger cet animal emblématique menacé de disparition, selon les experts.

Le succès des efforts pour sauver les tigres sauvages, thème d'un sommet en Russie, va en grande partie dépendre de l'efficacité des mesures prises en Inde pour protéger cet animal emblématique menacé de disparition, selon les experts. — Manan Vatsyayana afp.com

L'Inde a annoncé lundi que la population de tigres dans le pays était en hausse pour la première fois depuis des années, une nouvelle encourageante pour la conservation de l'espèce mais qui est surtout due à un comptage plus minutieux des animaux. Selon le dernier recensement de l'instance gouvernementale chargée de la conservation des tigres, Project Tiger, l'Inde comptait l'an dernier 1.706 tigres, contre 1.411 en 2006.

Un «signe très encourageant»

«Nous avons étendu le recensement à tout le pays et notre estimation est maintenant plus précise», a déclaré un responsable de Project Tiger, Rajesh Gopal. L'étude a été étendue à des lieux difficiles d'accès, tels que les forêts de mangroves dans la région des Sunderbans, frontalières du Bangladesh. Le ministre de l'Environnement, Jairam Ramesh, a souligné que la hausse du nombre de tigres était «un signe très encourageant».

L'Inde abrite le plus grand nombre de tigres au monde, représentant plus de la moitié du nombre total recensé, mais ses programmes de conservation ont jusqu'à présent peiné à freiner le déclin de la population. Le nombre actuel de tigres est encore très loin de celui enregistré en 2002 avec 3.700 tigres. On estime qu'il y avait 40.000 tigres vivant en Inde au moment où le pays accéda à l'indépendance, en 1947. Comme d'autres pays d'Asie, l'Inde tente de lutter contre le braconnage et la destruction de l'habitat naturel provoquée par le développement urbain et la déforestation.