Cinq astuces pour économiser 30% sur sa facture d'eau

ENVIRONNEMENT – Salle de bain, cuisine, WC: cinq conseils pratiques pour économiser l'eau à la maison.

Aurélie Blondel

— 







Répartition moyenne de la consommation d’eau potable dans un logement

Répartition moyenne de la consommation d’eau potable dans un logement — Smegreg

Comment économiser 30% sur sa facture d’eau? Les cinq conseils de Corinne Herbet, chargée de mission économies d’eau au Smegreg, Syndicat mixte d’études pour la gestion de la ressource en eau de Gironde.

 

1.Chassez les fuites

Il existe deux types de fuites d’eau à la maison: les invisibles des canalisations, et les plus visibles des robinets qui gouttent ou de la chasse d’eau. Un geste simple si vous avez un compteur individuel: relevez-le un soir avant de vous coucher, puis le matin, et comparez. Toute consommation d’eau pendant la nuit atteste d’une fuite. Et ne laissez surtout pas les robinets ou chasses d’eau fuir –quelques gouttes peuvent représenter au final une perte d’une centaine de litres d’eau par jour, c’est-à-dire une dizaine d’euros sur la facture d’eau pour un mois.

 

2.Changez vos robinets et douchettes

L’autre priorité, c’est de diminuer le débit de vos robinets et douchettes, sans changer le confort d’utilisation. Vous gagnerez en consommation d’eau, mais aussi en énergie (l’eau est souvent chauffée).

L’équipement magique à poser sur le bec du robinet coûte entre 5 et 9€, il s’agit d’un «mousseur hydroéconome». Au lieu de débiter 12 litres d’eau par minute, votre robinet ne fournira par exemple plus que 6 litres. En pratique: vous vous lavez les mains 30 secondes en laissant l’eau couler, vous économisez 3 litres d’eau avec ce gadget. Si tous les membres d’un foyer de 4 personnes répètent ce geste deux fois par jour, 30 jours de suite, c’est déjà plus de 2€ économisés.

Dans la salle de bain, vous pouvez, en plus d’opter pour des douches courtes plutôt que des bains, changer votre pomme de douche. Optez pour un modèle à débit réduit, environ 10 litres la minute (contre jusqu’à 20 pour une douchette classique). Le principe : de l’air est mélangé à l’eau et les gouttelettes sont fractionnées pour que vous ne sentiez pas la différence. Economie annuelle à attendre: en moyenne 70€ pour une famille de 4 (35€ d’eau et autant de chauffage de l’eau)

 

3.Adaptez votre chasse d’eau

Les toilettes, c’est 20% de la consommation moyenne d’eau potable d’un foyer. Chaque fois que vous appuyez sur une chasse classique, environ 10 litres d’eau s’écoulent. Si vous remplacez votre système de chasse d’eau par un mécanisme à double commande, vous aurez alors le choix pour chaque chasse entre un volume de 3 litres et un volume de 6 litres. Economie à réaliser: une famille de 4 dépense en moyenne entre 100 et 150€ par an pour l’eau de ses WC, la facture peut tomber à 70€ avec la nouvelle chasse.

Gratuitement et sans changer totalement votre système, vous pouvez aussi diminuer le volume d’eau consommé par votre chasse en plaçant au fond du réservoir un petit sac (type sac à congélation des glaçons) rempli d’eau.

 

4.Choisissez bien votre électroménager

Le lave-vaisselle permet en général d’utiliser moins d’eau que la vaisselle à la main. Une seule vaisselle à la main coûte environ 15 litres si vous remplissez l’évier, 50 litres si vous laissez l’eau couler. En revanche, les lave-vaisselle récents n’utilisent que 20 à 25 litres, pour la vaisselle de plusieurs repas.

Encore faut-il que votre appareil soit performant. Pour le choisir, lisez l’étiquette énergétique, la consommation d’eau y est souvent indiquée. Les lave-vaisselle d’aujourd’hui consomment jusqu’à 50% moins d’eau que ceux d’il y a 20 ans – c’est environ 30% pour les lave-linge.

 

5.Récupérez les eaux de pluie

Quand vous n’avez pas forcément besoin d’eau potable, pensez aux eaux de pluie. Le principe: l’eau est récupérée de votre toit par des gouttières et stockée dans une citerne. Elle est utilisée ensuite grâce à une pompe pour arroser le jardin ou alimenter les WC.

Du point de vue du volume d’eau économisé par rapport à l’investissement, cette technique est moins rentable que les quatre premiers conseils. Ces installations sont rarement rentabilisées avant 15 ans.


Mots-clés :