Sécheresse: L'évêque de Gap propose trois jours de prières pour faire revenir la pluie

#DANSEDELAPLUIE Monseigneur Xavier Malle, à travers son appel à la prière pour la pluie dans les Hautes-Alpes, veut faire réfléchir sur nos pratiques…

A.M. avec AFP

— 

Témoin de la sécheresse, la rivière la Bleone, dans les Alpes du Sud.

Témoin de la sécheresse, la rivière la Bleone, dans les Alpes du Sud. — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

  • L’évêque de Gap invite les chrétiens des Hautes-Alpes à trois jours de prières pour la pluie.
  • A travers cette invitation il veut questionner les gens sur leurs pratiques.
  • Gap fait face à un terrible épisode de sécheresse.

Comme un éveil des consciences. Monseigneur Xavier Malle, le nouvel évêque de Gap, a invité les chrétiens des Hautes-Alpes à trois jours de prière pour la pluie. Le département, et plus largement le sud-est de la France, vit un épisode de sécheresse inédit. «  L'urgence est telle que je juge utile de vous parler de la sécheresse », écrit Mgr Malle dans une adresse à ses diocésains, une « sécheresse terrible » que connaît le département « depuis six mois ».

« Encouragé » par une lettre d’une habitante du Lautaret et après consultation du conseil diocésain, l’évêque invite les croyants à prier pour « demander la pluie » vendredi (jour de la solennité de l’Immaculée Conception, grande fête mariale), samedi et dimanche prochain.

>> A lire aussi : Languedoc-Roussillon: La sécheresse ne s'arrange pas, le mois de novembre fut encore très sec

« Réflechir à nos pratiques »

Toutefois, « prier pour que vienne la pluie, c’est réfléchir à nos pratiques quotidiennes de consommation d’eau et aussi aux choix d’alimentation, de transport, de chauffage qui participent au dérèglement climatique », souligne Mgr Xavier Malle.

Le prélat incite aussi à « ne pas se voiler la face » sur les conséquences (problèmes pour l’agriculture, risques d’incendie, difficultés pour les stations de ski, conflits d’usages de l’eau, etc.) et propose une série de liens sur son site (www.diocesedegap.fr) pour approfondir le sujet.

Météo France rappelle que « cet automne devrait se classer parmi les trois plus secs sur le Gard et en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) », dont font partie les Hautes-Alpes. Le déficit pluviométrique a « souvent atteint 60 % sur le quart Sud-Est et la Corse et localement 80 % sur le Gard et la région PACA ».