VIDEO. Ouragan : La Floride en a pour un long moment avec Irma

TEMPETE L’œil du cyclone, repassé ce dimanche en catégorie 4, arrivera sur la Floride dans la soirée ce dimanche, avec dans son sillage des vents à plus de 200 km/h. Et après Irma, ce n’est peut-être pas encore fini…

Fabrice Pouliquen

— 

A Fort Lauderdale, en Floride, de fortes vagues, provoquées par l'ouragan Irma, s'écrasent sur la jetée ce dimanche 10 septembre.

A Fort Lauderdale, en Floride, de fortes vagues, provoquées par l'ouragan Irma, s'écrasent sur la jetée ce dimanche 10 septembre. — AFP

On n’en a pas fini avec Irma. L’ouragan, formé le 29 août au large de l’Afrique, a déferlé sur les Caraïbes dès mercredi dernier, tuant au moins 25 personnes, dont dix dans la partie française de l’île Saint-Martin, et provoquant partout des dégâts considérables.

Irma avait perdu de sa puissance au contact de Cuba où l’ouragan était arrivé dans la nuit de vendredi à samedi. Au point d’être déclassé en catégorie 4 puis 3. Mais Cuba est désormais dans le rétroviseur et Irma grignote ce dimanche l’extrême sud de la Floride sans oublier, au passage, de reprendre des forces dans le détroit de Floride séparant Cuba des Etats-Unis.

Irma a repris des forces après Cuba

« Dès qu’il traverse des terres, un ouragan perd immédiatement de son intensité, mais la retrouve au contact des eaux chaudes, son véritable carburant, rappelle David Dumas, prévisionniste à Keraunos, l’observatoire français des tornades et orages violents. Et entre Cuba et la Floride, l’eau est en ce moment à 30°-31°. »

Irma a rebasculé ainsi en catégorie 4 au moment d’atteindre lesîles Keys, un archipel à une centaine de kilomètres au sud de la Floride, ce dimanche matin. Les vents d’Irma soufflent en ce moment à 210 km/h, notait alors le Centre américain des ouragans (NHC).

« Au moins 36 heures avant que l’épisode se termine »

Samedi soir déjà, la Floride était déjà battue par des vents violents et menacée par une mer déchaînée. « Mais c’est véritablement dans la soirée de ce dimanche que l’œil d’Irma sera sur la Floride, indique David Dumas. Compte tenu de sa vitesse de déplacement (12 km/h en ce moment et du fait qu’Irma charrie des vents de force ouragan sur 100 km, la Floride en a pour un bon petit moment avec l’ouragan, poursuit le prévisionniste de Kéraunos. Il faudra au moins compter 36 heures pour que l’épisode se termine. »

La grande question, jeudi aux Etats-Unis, était de savoir quelle trajectoire précise allait emprunter Irma en passant par la Floride. Deux hypothèses principales étaient retenues : soit Irma longeait la côte est de la Floride, sans entrer dans les terres limitant ainsi les dégâts, soit il survolait Miami avec impact humain et matériel potentiellement plus grave. Finalement l’ouragan a déjoué les pronostics en empruntant une troisième trajectoire, plus à l’ouest que prévue. Miami devrait être moins touchée que prévue, à l’inverse de Cap Coral, deuxième ville de Floride avec 154.000 habitants, Fort Mayers (60.000 habitants) ou Naples (20.000 habitants. C’est le pire scénario pour notre ville et notre région », déplorait Randall Henderson Jr, le maire de Fort Myers sur CNN.

Ordre d’évacuer pour un quart des habitants de Floride

Selon le NHC, l’œil d’Irma pourrait provoquer sur les côtes des vagues de 4,6 mètres, suffisamment pour recouvrir une maison. Plus que le vent, c’est la "marée de tempête", une montée soudaine du niveau de la mer qui s’abat comme un mur d’eau sur les cotes, qui inquiète la Floride. Poussé par le vent, la vague peut se déverser sur plusieurs dizaines de kilomètres à l’intérieur des terres, inondant rapidement les habitations et les routes. Le NHC s’attend ainsi une montée des eaux le long de la côte ouest des Etats-Unis jusqu’à 4,5 mètres.

La Floride se prépare avec angoisse au pire. Au total, 6,3 millions d’habitants, plus d’un quart de la population de l’État, ont reçu l’ordre d’évacuer et des villes ont instauré dès samedi soir un couvre-feu nocturne. A 17h30, les forces de police évoquaient déjà trois morts dans l'Etat de Floride du fait de l'ouragan Irma.

L’ouragan José reste sous surveillance

Passé la Floride, l’ouragan Irma devrait poursuivre sa route vers laGéorgie et le Tennessee. « Mais l’ouragan aurait baissé d’intensité, précise David Dumas. L’épisode sera post-tropical, il ne restera que quelques résidus qui mourront sur place. » Les Etats-Unis comme les Antilles n’en auront pas forcément fini avec les ouragans cette saison. On a déjà parlé de José auquel Saint-Martin et Saint-Barthélemy ont échappé de peu. Cet ouragan de catégorie 4, aussi puissant qu’Irma bien que plus petit (des vents de force ouragans sur un diamètre de 30 km), reste sous surveillance. « Il va avoir une trajectoire erratique au large des Bahamas, faisant des allers-retours, mais il n’est pas exclu encore qu’il termine sa course sur la côte est des Etats-Unis. »

Tout comme il n’est pas exclu que d’autres ouragans se forment. « Nous sommes au pic de la saison des ouragans qui se terminera en novembre, rappelle David Dumas. Une onde est sous-surveillance en ce moment au large duCap Vert.