Réchauffement climatique: Une ville en Iran établit un nouveau record mondial de chaleur

CLIMAT La ville d’Ahvaz pourrait avoir battu le record mondial de température jamais enregistrée sur notre planète…

20 Minutes avec agence

— 

La ville d'Ahvaz, en Iran, aurait battu un nouveau record mondial de chaleur (illustration).

La ville d'Ahvaz, en Iran, aurait battu un nouveau record mondial de chaleur (illustration). — Pixabay

La ville d’Ahvaz, en Iran, aurait établi un nouveau record mondial de canicule. Il y a fait la température écrasante 53,7°C dans la journée du jeudi 29 juin, un record relevé par Etienne Kapikan, météorologiste à  Météo France.

« La température la plus haute jamais mesurée sur Terre »

Or, les météorologues américains du Weather Underground vont encore plus loin : selon eux, les températures citées par Etienne Kapikan ne seraient pas les plus chaudes enregistrées pendant cette journée, relate Mashable.

Sur leur site Internet, les experts américains démontrent que la température à Ahvaz est montée jusqu’à 129,2 degrés Fahrenheit, soit 54°C. Selon des experts du Washington Post, si cette température écrasante a réellement frappé la ville, il s’agirait en effet « de la température la plus haute jamais mesurée sur Terre ».

>> A lire aussi : Arctique: Le permafrost fondu laisserait s'échapper du gaz hilarant...et polluant

Encore plus chaud que dans la Vallée de la Mort

Un autre record existe, bien qu’il soit très discuté. Il aurait fait 57°C dans la Vallée de la Mort en Californie, le 10 juillet 1913.

Mais de nombreux experts ont depuis remis ce chiffre en cause, expliquant qu’il pourrait être dû à une erreur de lecture.

Une conséquence du réchauffement climatique

Il reste indubitable que le réchauffement climatique a des effets concrets sur de nombreuses régions du monde.

Selon une étude publiée en 2015, le Moyen-Orient deviendrait inhabitable pour l’homme si les émissions de gaz à effet de serre se poursuivent : en effet, la peau humaine ne sera plus en mesure de supporter la chaleur.