On vous présente quatre astuces pour bien trier vos déchets (et éviter de vous disputer avec votre conjoint!)

RECYCLAGE La poubelle verte ou la poubelle jaune ? Ce choix souvent compliqué peut même devenir l’objet de disputes conjugales, selon une étude récente…

Océane Marache

— 

Le tri sélectif (Illustration)

Le tri sélectif (Illustration) — Frédéric Scheiber/20MINUTES

  • Selon un sondage, le tri sélectif est source de disputes au sein de nombreux couples
  • Voici quatre conseils pour bien trier vos déchets

Le recyclage et l’amour ne font pas bon ménage. La preuve avec cette récente étude menée par Eco-Emballages et l’institut CSA Research : « Trier correctement les déchets dans l’appartement ou la maison » serait à l’origine de disputes au sein du couple pour un tiers des Français (29 %). Des discussions houleuses qui sont pourtant faciles à éviter après un petit cours de rattrapage. 20 Minutes vous rappelle les quatre principes de base pour trier efficacement vos déchets.

1- Les déchets recyclables

Qui dit recyclable dit poubelle jaune. La plupart des emballages peuvent y aller : carton, papier, acier, aluminium, briques alimentaires. A cela viennent s’ajouter les journaux et tous types de revues, sans leur film plastique. Les seuls plastiques autorisés sont d’ailleurs les bouteilles et les flacons type produits de toilettes.

Les bouteilles, bocaux et autres pots en verre sont également recyclables mais vont uniquement dans un conteneur spécifique.

>> A lire aussi : On a répondu aux questions que vous nous avez posées sur le tri sélectif

2- Les déchets non-recyclables

Pour cette catégorie ce sera la poubelle verte. Tout (ou presque) y va ! Les restes des assiettes à la fin du repas, les emballages trop sales (même le carton)… Les épluchures et bouchons de lièges ne sont pas recyclables contrairement aux idées reçues. Tout comme « le papier cadeau et les serviettes en papier, c’est du papier » mais ça ne se recycle pas. Si l’on se trompe, pas de drame car il existe 203 centres de tri en France « mais cela a un coût », précise Olivier Le Clech, directeur d’Eco-Emballages pour la région Île-de-France : « tout ce qui n’a pas lieu d’être dans tel ou tel bac est trié manuellement par des salariés ».

3- Les mythes à déconstruire

Laver les emballages avant de les jeter ? C’est inutile selon Olivier Le Clech : « le processus de recyclage n’est pas du tout perturbé s’il reste des résidus ». Les vider suffit et permet des économies d’eau. Les débris de verre autres que de bouteilles vont dans le conteneur à verre ? Ce n’est pas la même composition chimique donc ils vont avec les déchets non-recyclables. Laisser les bouchons sur les bouteilles en plastique ? C’est possible et c’est même conseillé pour éviter que du liquide se répande partout. « Les citoyens ont longtemps été réticents à laisser le bouchon, mais la seule raison pour laquelle ils les ont parfois mis de côté c’est pour les donner à des associations qui les recyclent en fauteuils roulants », explique le directeur régional d’Eco-Emballages. Il est cependant préférable d’enlever ceux présents sur les bouteilles en verre car ils sont souvent en métal et seul le verre est ici recyclable.

>> A lire aussi: Une entreprise a trouvé le moyen de produire du plastique biodégradable

4- Les « inclassables »

Définis comme les produits « dangeureux pour l’environnement » par Olivier Le Clech, ils subissent une transformation bien différente des autres déchets ménagers. Une attention particulière est donc à apporter dans le tri de ces objets pour limiter l’impact environnemental. « Nous demandons ici aux citoyens de faire un effort pour transporter l’objet dans le point de collecte spécifique », souligne le directeur d’Ile-de-France d’Eco-Emballages. Les téléphones, les produits high-tech et les appareils électroménagers sont à emmener à la déchetterie ou même chez le distributeur qui s’en chargera. Certaines entreprises proposent même des réductions en échange du recyclage d’anciens téléphones. Les piles, cartouches d’encre et ampoules sont à déposer en supermarché où se trouvent souvent des bacs spécifiques à l’entrée.

Et si vous avez d'autres questions sur le tri, Eco-Emballages a mis en place un guide spécifique.