OGM: Après un recul en 2015, les surfaces cultivées sont reparties à la hausse en 2016

PLANETE C’est ce qu’indique dans son rapport annuel l’ISAAA, une ONG favorable aux OGM financée notamment par le groupe américain Monsanto…

20 Minutes avec agences

— 

Illustration: des plants de pommes de terre OGM aux Etats-Unis.

Illustration: des plants de pommes de terre OGM aux Etats-Unis. — John Miller/AP/SIPA

En 2015, les surfaces cultivées en OGM avaient pour la première fois marqué le pas, reculant de 1 %. Elles repartent désormais à l’assaut de la planète, avec une augmentation de 3 % des surfaces plantées en 2016.

Les cultures OGM représentent ainsi 185,1 millions d’hectares dans 26 pays du monde, souligne dans son rapport annuel l’ISAAA (International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications), une ONG favorable aux OGM financée notamment par le groupe américain Monsanto.

Les Etats-Unis en tête

« Contrairement à la propagande des détracteurs selon laquelle la biotechnologie ne convainc pas les fermiers », la prédiction de l’ISAAA selon laquelle les plantations d’OGM repartiraient à la hausse dès que les prix augmenteraient « s’est réalisée », note également l’organisation dans son rapport. L’ISAAA avait en effet estimé que le recul de 2015 n’était que « conjoncturel », dû « aux prix bas mondiaux des denrées ».

>> A lire aussi : Les OGM ne présentent «apparemment pas de risques» selon une étude américaine

Cinq pays représentent à eux seuls 91 % de la superficie totale des plantations OGM. L’an passé, les Etats-Unis et leurs 72,9 millions d’hectares sont restés en tête, suivis par le Brésil (49,1), l’Argentine (23,8), le Canada (11,6) et l’Inde (10,8).