Afrique du Sud: Les léopards du massif du Soutpansberg voués à disparaître ?

ETUDE Leur nombre s'est effondré depuis 2008...

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'un léopard au Kenya.

Illustration d'un léopard au Kenya. — SIPANY/SIPA

Alors qu’ils étaient autrefois très nombreux dans le massif du Soutpansberg, en Afrique du Sud, les léopards pourraient, d’ici à 2020, disparaître totalement de cette zone. Depuis 2008, leur densité a en effet baissé de 66 % dans la zone étudiée par des chercheurs de la Durham University (Royaume-Uni). Il s’agit là « un déclin extrêmement rapide », soulignent les scientifiques dans une étude parue dans la revue Royal Society Open Science.

De manière plus générale, « si l’on suppose que notre zone d’étude est représentative de l’ensemble des 6.800 km² du massif du Soutpansberg, une extrapolation de nos conclusions suggèrerait que le nombre total de léopards adultes dans le Soutpansberg est tombé d’environ 630 en 2008 à 250 en 2016 », a indiqué Sam Williams, qui a dirigé les travaux.

Principale menace : l’homme

Principale menace pour ces animaux : les éleveurs, qui craignent pour leur bétail. Les léopards sont ainsi victimes d’activités humaines illégales, « comme la pose de pièges, l’utilisation d’armes à feu sans permis et l’empoisonnement », selon le scientifique.

« C’est particulièrement inquiétant, dans la mesure où dans cette région, la densité de léopards était l’une des plus élevées d’Afrique », ajoute le chercheur, qui estime qu’il est « essentiel » d’aider les populations locales à « adopter des techniques non létales », comme des chiens de garde.

>> A lire aussi : Inde: Le braconnage risque de décimer la population des léopards

Il resterait environ 4.500 léopards adultes en Afrique du Sud. Dans le monde, il n’existe en revanche pas d’estimations fiables de leur population. Reste que cette espèce est classée comme vulnérable sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).