VIDEO. Yvelines: Un rhinocéros du zoo de Thoiry tué par balles par des braconniers et sa corne tronçonnée

ANIMAUX Vince, 4 ans, a été abattu de trois balles dans la tête avant que sa corne ne soit « probablement découpée à la tronçonneuse »...

Clémence Apetogbor et Fabrice Pouliquen

— 

Un rhinocéros blanc du zoo de Paris

Un rhinocéros blanc du zoo de Paris — BERTRAND GUAY / AFP

« C’est extrêmement choquant ce qu’il vient de se passer, commence Thierry Duguet, directeur général duzoo de Thoiry (Yvelines), contacté par 20 Minutes. Un acte d’une extrême violence, jamais arrivé en Europe. »

Dans la nuit de lundi à mardi un des trois rhinocéros blancs du parc, âgé de 4 ans a été tué par des braconniers. Vince, c’est son nom, a été abattu de trois balles dans la tête avant que sa corne ne soit « probablement découpée à la tronçonneuse ». Il a été découvert par les soigneurs vers 9h30 ce mardi matin.

Enquête ouverte

« Dans la nuit du lundi 6 mars au mardi 7 mars 2017 des malfaiteurs se sont introduits dans le Domaine de Thoiry malgré les mesures de sécurité mises en place et ont tué l’un des trois rhinocéros blancs pour s’emparer de l’une de ses cornes. L’ensemble du personnel est extrêmement choqué. Une enquête de gendarmerie a été diligentée dès les premières heures de la matinée, indique le zoo sur Facebook.

Le zoo précise que « les malfaiteurs sont entrés au Domaine de Thoiry en forçant l’une des grilles extérieures proches de la Plaine africaine. Ils se sont ensuite dirigés vers le bâtiment des rhinocéros blancs dont ils ont forcé la porte métallique et ont fracturé une porte intérieure intermédiaire. Cela leur a permis d’accéder aux loges des animaux ».

« Les malfaiteurs ont brisé plusieurs systèmes de sécurité, précise Thierry Duguet. L’enceinte du parc, l’enceinte de la maison, puis l’enceinte du box. Ceci malgré la présence de cinq membres du personnel zoologique vivant sur place et de caméras de surveillance. »

Les deux autres rhinocéros « sains et saufs »

Ils ont alors tué par balle Vince, un jeune mâle de 4 ans pour couper l’une de ses cornes, « probablement à la tronçonneuse ». « Sa seconde corne n’a été que partiellement tranchée ce qui laisse imaginer que les criminels ont été dérangés ou que leur matériel s’est révélé défectueux. » Gracie âgée de 37 ans et Bruno âgé de 5 ans, les deux autres rhinocéros du zoo, sont sains et saufs.

« Les cornes de rhinocéros font l’objet d’un commerce illégal car on leur prête des propriétés médicinales infondées », rappelle le zoo de Thoiry sur sa page Facebook. En 2015 sur le marché noir, 1 kg de corne de rhinocéros était vendu 51.000 euros. »

Une première dans un zoo européen

Vince était né fin 2012 au Burger’Zoo d’Arnhem aux Pays-Bas. Il vivait au Domaine de Thoiry depuis mars 2015. L’animal appartenait à la sous-espèce des rhinocéros blancs du Sud qui reste extrêmement menacé même si ses effectifs ont remonté depuis la fin du 19e siècle pour atteindre une population de 20.000 individus. 18.000 rhinocéros blancs du Sud se trouvent aujourd’hui en Afrique du Sud où ils restent la proie des braconniers. Ces dernières années, le braconnage en Afrique du Sud a connu une hausse exponentielle. 1.175 rhinocéros y ont ainsi été tués pour leur corne en 2015.

>> Lire aussi: Afrique: Le braconnage des rhinocéros atteint des records

En Europe, il s’agirait bien de la première fois qu’un zoo subit une attaque entraînant la mort d’un rhinocéros, note le Domaine de Thoiry. 250 rhinocéros blancs du Sud sont actuellement hébergés dans des zoos européens et font l’objet d’un programme d’élevage.