Harriet et M15 sont deux aigles chauves (pygargue à tête blanche, en VF), de Floride.
Harriet et M15 sont deux aigles chauves (pygargue à tête blanche, en VF), de Floride. - DICK PRITCHETT

13h30, lundi: Bon, toujours pas de nouvelles de n°2.

Hé, n°2, on t'attend toujours!
Hé, n°2, on t'attend toujours! - Dick Pritchett

22h16, samedi: Allez, on vous laisse avec cette belle image de becquée.

La becquée.
La becquée. - Dick Pritchett

21h, samedi: On profite d'une courte escapade du parent couveur pour regarder l'aiglon, toujours seul, qui attend son cadet.

L'aiglon n°1 attend toujours son cadet.
L'aiglon n°1 attend toujours son cadet. - Dick Pritchett

16h, samedi: Ça y est, le parent qui couve s'est poussé un peu. On voit même la coquille fendillé de l'aiglon n°2, qui est bien entamée.

L'aiglon n°1 se fait dorloter.
L'aiglon n°1 se fait dorloter. - Dick Pritchett
L'aiglon n°2 a fendu sa coquille.
L'aiglon n°2 a fendu sa coquille. - Dick Pritchett

 

 

15h30, samedi: Et voilà, ça devait arriver. L'un des deux aiglons est né pendant qu'on regardait ailleurs. Heureusement, un lecteur, Alexandre Chellet, a eu la gentillesse de nous faire une capture d'écran.

 

L'un des aiglons est enfin apparu.
L'un des aiglons est enfin apparu. - Dick Pritchett

 

2h00: ZZZZzzzz. Et bien ça continue. Avec notre chance, les aiglons vont arriver quand on dormira.

22h30: Un aiglon bouge!! Allez un dernier effort!

19h30, vendredi: La nature prend son temps. Mais vu qu'on approche des 24 heures depuis que la coquille s'est fendillée, on est très près du but.

5h00, vendredi: Les aiglons se font désirer. Normalement, c'est vraiment pour aujourd'hui.

23h30: L'attente est interminable. Quand une coquille se fendille, il faut jusqu'à une journée avant que l'aiglon ne la craque complètement . Le grand moment sera sans doute pour vendredi.

Update (20h30): Une coquille se fendille, bébé aiglon ne devrait pas tarder à pointer le bout de son bec. Mais pas encore tout de suite, un parent continuer de couver.

 

Update (19h00): Fausse alerte. On a cru au grand moment car maman aigle piaffait mais en fait non. Le suspense est insoutenable.

Non, il ne s’agit pas d’un épisode de la série Silicon Valley. Depuis plusieurs semaines, des millions d’internautes sont collés au live stream d’un couple d’aigles de Floride, qui couve deux œufs. A 18 h, jeudi, plus de 30.000 personnes étaient devant YouTube alors que l’éclosion doit désormais se produire à tout moment. Sur Facebook, la vidéo live de Fox a déjà été suivie par 1,4 million d'internautes.

Le duo est bien rodé. Harriet (la maman) et M15 (le papa) prennent le relais pour couver les deux œufs pondus le 22 et le 25 novembre. La période d’incubation tourne en général autour de 35 jours. Il s’agit d’un couple de « bald eagles », ou, en VF, des pygargues à tête blanche.

A noter qu'Harriet a perdu l'amour de sa vie, Ozzie, à l'automne 2015, après près de 10 ans de vie commune. Mais elle l'a vite oublié et a remis le couvert quelques mois plus tard avec M15. L'instinct de préservation, sans doute.

 

Mots-clés :