Deux élans aux bois emmêlés et « parfaitement préservés dans vingt centimètres de glace » dans un étang de la région d’Unalakleet, en Alaska. La curieuse découverte a été faite par l’Américain Brad Webster, professeur de sciences, le 2 novembre dernier.

La photo, prise par son ami Jeff Erickson, a depuis eu le temps de faire le tour du Web et de surprendre les internautes qui se sont vite demandé comment les mâles avaient bien pu se retrouver dans une si fâcheuse position.

Seuls deux bois et les dos des élans transpercent la glace

Sur le cliché, saisissant, seuls deux bois et les dos des élans transpercent la glace. Autour, quelques poils et un ruisseau gelé, épais. Voyant le Web s’interroger, Brad Webster a donc choisi de répondre aux questions via Facebook.

Il explique avoir d’abord pensé qu’il ne s’agissait que d’un seul animal tué lors d’une partie de chasse. « Mais en m’approchant, j’ai remarqué que les deux animaux s’étaient emmêlés avec leur bois. Ce fut une expérience incroyable », commente-t-il en légende des photos postées sur le compte de Jeff Erickson. Et d’ajouter dans les colonnes du Washington Post : « J’ai déjà entendu des histoires similaires à propos d’autres animaux, mais je n’avais jamais rien vu de tel. »

Les corps des élans ont été sortis de l’étang et donnés à manger aux chiens

Des photos qui suivent d’ailleurs avec force détails, l’avenir réservé aux deux mâles. Brad Webster est ainsi revenu sur les lieux de sa découverte deux semaines plus tard, en compagnie de plusieurs personnes, alors que la neige commençait à recouvrir la glace. Les corps des élans ont été sortis de l’étang et donnés à manger aux chiens. Les deux têtes ont, elles, été conservées, histoire de mener l’enquête sur cette morte suspecte.

En analysant les deux crânes, les deux amis expliquent alors au Washington Post avoir remarqué que l’un d’eux était percé. Le scénario le plus probable serait donc bien celui de l’affrontement qui aurait mal tourné, alors que les deux cervidés se battaient pour une femelle.

L’un d’eux aurait ainsi transpercé le crâne de son malheureux adversaire avec ses bois, lui infligeant un coup fatal. La victime aurait cependant emporté son bourreau dans sa chute, dixit Brad Webster. L’élan victorieux n’aurait alors jamais pu se démêler de cette emprise et le gel serait venu totalement figer la scène qui aujourd’hui fait le tour du Web.

>> A lire aussi : Canada. Une trentaine de dauphins meurent piégés par les glaces