VIDEO. Canada. Des moines bouddhistes achètent et relâchent des centaines de homards

INSOLITE Parce que « tout être vivant mérite la compassion », les religieux ont fait retrouver l’océan à 270 kilos de homards…

20 Minutes avec agence

— 

Un homard (illustration).

Un homard (illustration). — Robert F. Bukaty/AP/SIPA

Libérés, délivrés. Des moines de l’institution bouddhistes du Grand Eveil installés sur l’Ile du Prince Edouard (Canada) ont passé plusieurs journées à acheter aux pêcheurs locaux leurs cargaisons de homards avant de relâcher les animaux dans l’océan Atlantique, samedi dernier. Des centaines de crustacés (270 kilos précisément) ont ainsi recouvré la liberté.

La démarche des religieux vise à cultiver « la compassion à l’égard de tous les êtres vivants », qu’ils soient des animaux ou des humains, ont-ils expliqué aux médias locaux.

 

 

>> A lire aussi : Le Parlement reconnaît définitivement que les animaux sont «doués de sensibilité»

Les homards ont ainsi été bénis et leur remise à l’eau a été accompagnée de prières et de chants. Des pêcheurs ont indiqué aux moines où relâcher les animaux en minimisant le risque qu’ils soient à nouveau attrapés, rapporte le site de CBC.

Un restaurant tenu par un Bouddhiste vandalisé

« Nous espérons que cet acte de compassion et de bonté n’a pas provoqué de débats émotionnels superflus et qu’il permettra humblement de motiver de bonnes pensées et de bonnes actions », a déclaré Geoffrey Yang, un porte-parole du monastère du Grand Eveil, cité par  CTVNews.

Les vœux du moine n’ont pourtant pas été exaucés. Quelques heures après la cérémonie de libération des homards, un restaurant tenu par un bouddhiste a été vandalisé.

Mots-clés :