L'astronaute britannique Tim Peake a partagé, ce 17 février 2015,  sur Twitter une vidéo prise de nuit alors qu'il survolait l'Europe à bord de l'ISS.
L'astronaute britannique Tim Peake a partagé, ce 17 février 2015, sur Twitter une vidéo prise de nuit alors qu'il survolait l'Europe à bord de l'ISS. - Tim Peake/Esa/YouTube

Samedi 19 mars, entre 20h30 et 21h30 (heures françaises), les grands monuments de plus de 170 pays s’éteindront tour à tour, et les citoyens, collectivités, entreprises, gouvernements seront eux aussi invités à éteindre leurs lumières pendant une heure.

Cette année encore le Fonds mondial pour la nature (WWF) repart en guerre contre la surconsommation et le réchauffement climatique, à travers son opération mondiale Earth Hour (« Une heure pour la planète »).

« Faire de la Terre un meilleur foyer, pour les générations à venir »

L’opération Earth Hour sera l’occasion de mettre nos ampoules au repos, le temps « de mettre en lumière la lutte pour le climat et faire de la Terre, notre planète, un meilleur foyer, pour les générations à venir », explique le WWF dans une campagne publicitaire postée sur son site internet (earthhour.org).

 

WWF rappelle que les énergies fossiles (charbon, gaz, pétrole), utilisées notamment dans la production d’électricité, sont responsables des 3/4 des émissions de gaz à effet de serre, à l’origine du réchauffement climatique.

Alors que l’énergie consommée a un coût pour la planète, cette 10e Earth Hour veut inciter gouvernements et particuliers à agir pour le climat. Imaginant, dans sa vidéo, un monde au bilan carbone neutre, ayant évité la hausse de 1,5°C des températures ou ayant fermé jusqu’à la dernière mine de charbon, WWF insiste : « votre action d’aujourd’hui peut changer votre avenir ».

« La pire des choses serait que la parenthèse COP21 se referme »

Cette 10e édition débutera donc aux îles Fidji puis gagnera ensuite l’Asie, l’Europe et l’Amérique. « Earth Hour permet à chacun, à travers un événement convivial, des campagnes interactives ou les réseaux sociaux, de participer à l’histoire du changement climatique », explique Siddarth Das, directeur mondial de l’opération.

Pour Pascal Canfin, directeur général du WWF France, « la pire des choses serait que la parenthèse COP21 se referme et que l’on continue comme avant. Les engagements doivent être tenus [la communauté internationale s’est engagée à maintenir le réchauffement climatique en deçà de 2 degrés par rapport à l’ère préindustrielle] et rapidement consolidés pour faire de 2016 l’année de la cohérence ».

Séance de yoga collective, défilé de mode en tissu recyclé, dîner aux chandelles

Earth Hour 2016 se veut aussi festive. Séance de yoga collective, pique-nique géant et défilé de mode en tissu recyclé sont ainsi organisés en Australie, des plats préparés au restaurant sur le feu d’une cheminée et dégustés à la lueur de bougies seront proposés en France et un dîner aux chandelles collectif est au menu en Finlande.

>> A lire aussi : A l’occasion de l’Earth Hour, Durex vous invite à faire l’amour

Quant aux internautes, ils sont invités à faire connaître leurs actions et à contribuer à la prise de conscience des problèmes climatiques sur le Net. Alors, ce samedi, éteindrez-vous vos lumières ?

Mots-clés :