La ville de Londres a équipé dix pigeons de petits sacs à dos embarquant des instruments mesurant la qualité de l'air et transmettant les données sur Twitter.
La ville de Londres a équipé dix pigeons de petits sacs à dos embarquant des instruments mesurant la qualité de l'air et transmettant les données sur Twitter. - Capture d'écran / Twitter

On les savait voyageurs, voilà maintenant que les pigeons sont aussi « connectés ». La ville de Londres (Royaume-Uni) vient de mettre au point une expérience inédite pour lutter contre la pollution, en équipant dix pigeons de petits sacs à dos embarquant des instruments mesurant la qualité de l’air dans la capitale londonienne rapporte Clubic.

Un site internet dédié et même une appli

Les données collectées par la « Pigeon Air Patrol » sont ensuite transmises sur le compte Twitter @PigeonAir. Les mêmes informations sont transmises également sur un site Internet dédié, où figure une carte précise le site spécialisé. Et pour les plus concernés par la pollution de leur ville, l’application « Plume Air Report » est également téléchargeable.

Plume Labs, la startup à l’initiative de cette expérience, souligne que la « Pigeon Air Patrol » remisera son matériel en fin de semaine. La prochaine étape consiste à proposer un équipement semblable pour les humains.

 

Mots-clés :