La température de l'air arctique a atteint un record en 2015.
La température de l'air arctique a atteint un record en 2015. - CATERS NEWS AGENCY/SIPA

D’après l’analyse des données satellitaires des régions du pôle Nord par des chercheurs du National Snow and Ice Data Center (NSIDC), la banquise arctique continue de fondre à grande vitesse.


En janvier 2016, la banquise a atteint son niveau le plus bas jamais enregistré pour un mois de janvier. En cause, les températures exceptionnellement douces en cette période de l’année. Selon Julienne Stroeve, chercheur au National Snow and Ice Data Center, la situation ne s’améliorera pas « tant que les températures resteront au-dessus de la normale ».

Depuis les premières observations satellites, à la fin des années 1970, les dix années ayant enregistré les plus petites banquises d’été figurent parmi les onze années qui viennent de s’écouler.

Mots-clés :