Une plantation d'huile de palme le 23 janvier 2016 à Aceh Jaya, sur la point nord de l'île de Sumatra, en Indonésie
Une plantation d'huile de palme le 23 janvier 2016 à Aceh Jaya, sur la point nord de l'île de Sumatra, en Indonésie - CHAIDEER MAHYUDDIN AFP

L'Indonésie, premier producteur mondial d'huile de palme, a fustigé la taxe additionnelle sur l'huile de palme votée par le Sénat français, dénonçant une mesure «discriminatoire» et «excessive» qui pourrait menacer les relations entre les deux pays.

La Haute assemblée avait adopté le 19 janvier un amendement créant une contribution additionnelle à la taxe spéciale sur les huiles de palme. L'élue écologiste auteure de cette mesure avait expliqué que la culture industrielle du palmier à huile avait des effets dévastateurs sur la biodiversité, en particulier la destruction des forêts.

La ministre indonésienne des Ressources naturelles et maritimes, Rizal Ramli, a dénoncé une mesure «arrogante» et «excessive», ajoutant que l'Indonésie appelait le gouvernement français et le Parlement à retirer cet amendement qui doit encore recevoir le feu vert de l'Assemblée pour entrer en vigueur.

«Si la France continue de vouloir imposer la taxe progressive sur les importations d'huile de palme brute, cela pourrait mettre en danger les relations entre les deux pays qui entretiennent des liens amicaux depuis l'indépendance de l'Indonésie» en 1945, a-t-elle indiqué dans un communiqué reçu jeudi.

«L'attitude inamicale de la France montre une intention claire et délibérée de tuer l'industrie indonésienne de l'huile de palme», qui emploie 16 millions de personnes, a estimé la ministre, observant que des considérations écologiques et environnementales ne pouvaient pas justifier une «politique protectionniste qui est discriminatoire et injuste».

La contribution additionnelle à la taxe spéciale sur les huiles de palme est fixée à 300 euros la tonne en 2017, 500 euros en 2018, 700 en 2019 et 900 à partir de 2020. Ce tarif serait relevé au 1er janvier de chaque année à compter du 1er janvier 2021, en fonction de l’évolution prévisionnelle des prix à la consommation.

L'huile de palme en Indonésie est produite en partie selon le dispositif de la RSPO (Table Ronde pour une Huile de Palme Durable), un système de certification de l’huile de palme internationalement reconnu.

Cependant, les immenses feux de forêts qui ont ravagé ce pays d'Asie du Sud-Est fin 2015 ont été allumés pour l'essentiel illégalement afin de défricher et de fertiliser des terres, surtout pour accroître les plantations d'huiles de palme.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé