Photo de l'ouragan Pali, dans le Pacifique, fournie par la Nasa le 13 janvier 2016
Photo de l'ouragan Pali, dans le Pacifique, fournie par la Nasa le 13 janvier 2016 - handout NASA

La tempête tropicale Alex a atteint jeudi la force d'un ouragan dans l'océan Atlantique, un phénomène exceptionnel en janvier qui n'était pas arrivé depuis près de 80 ans, selon l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

L'ouragan se trouve à un peu moins de 800 kilomètres au sud de l'île de Faial, située au centre de l'archipel des Açores, où une alerte a été émise, et ses vents soufflent à 140 km/h.

Selon les météorologues de la NOAA, il faut remonter à 1938 pour retrouver trace d'un ouragan se formant dans le courant du mois de janvier. La saison des ouragans court habituellement de mai à novembre.

«De manière remarquable, Alex s'est transformé en un ouragan», souligne la NOAA.

«Il est très inhabituel d'avoir un ouragan au-dessus d'eaux qui sont à 20°C», reprennent les météorologues américains, expliquant que la température plus froide que d'habitude en altitude explique l'instabilité dans la région et «est vraisemblablement le principal facteur ayant contribué à la transition tropicale et au renforcement d'Alex».

Un petit renforcement n'est pas à exclure dans les heures à venir, mais sa force devrait faiblir d'ici 48 heures.

Même si l'ouragan reste à bonne distance des côtes, les autorités des Açores ont pris leurs précautions.

«Le service météorologique des Açores a émis une alerte ouragan pour les îles de Faial, Pico, Sao Jorge, Graciosa et Terceira, dans le centre des Açores, et une alerte à la tempête tropicale pour les îles de Sao Miguel et Santa Maria, dans l'est des Açores», précise la NOAA.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé