Agriculture: le gouvernement lance un plan pour soutenir l'agroforesterie

Le ministère de l'Agriculture a annoncé jeudi le lancement d'un plan de développement de l'agroforesterie, qui consiste à planter des arbres et des haies au milieu des cultures, avec de nombreux bénéfices environnementaux et agricoles.

© 2015 AFP

— 

Des vaches ruminent dans un pré près de la Sèvre nantaise, le 3 mai 2015 à Mortagne-sur-Sèvre, en Vendée

Des vaches ruminent dans un pré près de la Sèvre nantaise, le 3 mai 2015 à Mortagne-sur-Sèvre, en Vendée — JEAN-FRANCOIS MONIER AFP

Le ministère de l'Agriculture a annoncé jeudi le lancement d'un plan de développement de l'agroforesterie, qui consiste à planter des arbres et des haies au milieu des cultures, avec de nombreux bénéfices environnementaux et agricoles.

Le plan n'est assorti d'aucune enveloppe financière mais vise à mieux faire connaître cette méthode, à en «améliorer le cadre réglementaire et juridique», à développer la formation, et à «améliorer la valorisation économique des productions» issues de systèmes agroforestiers, explique le document.

Le ministère prévoit de «renforcer la coordination» de divers organismes type instituts de recherches ou chambres d'agricultures, et de constituer un «réseau de fermes agroforestières de référence».

Sur le plan financier, «de nouvelles dispositions pourraient être expérimentées afin de favoriser les investissements des agriculteurs dans ces systèmes sur le long terme».

Il existe aussi «beaucoup de crédits mobilisables au travers de la PAC (Politique agricole commune) notamment», a précisé le cabinet de Stéphane Le Foll.

Un autre objectif est d'«acter la place de l'agroforesterie» dans l'enseignement agricole et montrer qu'elle «peut apporter des revenus complémentaires non négligeables», par le développement de filières spécifiques notamment.

Après avoir éradiqué les arbres des champs dans les années 60-70, au profit de grandes parcelles vouées à une agriculture productiviste, le secteur agricole commence à redécouvrir leurs bienfaits.

Plantés en lignes parallèles au milieu des cultures, ou bien en bordure des parcelles, les arbres améliorent la qualité des sols, les aident à mieux retenir l'eau, limitent l'érosion. Ils filtrent aussi les pollutions aux nitrates et recréent de la biodiversité.

L'agroforesterie peut aussi permettre de limiter le recours aux engrais et pesticides. Selon l'Inra, la productivité globale d'une exploitation peut augmenter de 30%, en prenant en compte la valeur du bois produit.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.