Laurent Fabius et François Hollande, lors de la COP21le 12 décembre 2015.
Laurent Fabius et François Hollande, lors de la COP21le 12 décembre 2015. - Francois Mori/AP/SIPA

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

Les points marquants de la dernière journée de la COP21

  • L’accord sur le climat visant à limiter le réchauffement à 2 degrés voire 1,5 degrés a été adopté par l’ensemble des pays représentés aux Nations unies
  • Cet accord prévoit des financements pour les pays en développement, une révision régulière des engagements des pays pour diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre mais les ONG déplorent un manque de clarté sur les moyens d’atteindre l’objectif de 2 degrés voire 1,5 degrés
  • La présidence française de la COP et la diplomatie française dans son ensemble a été unanimement saluée
  • Pour François Hollande, « le monde a écrit une nouvelle page de son histoire »

Ce live est à présent terminé. Merci de l'avoir suivi jusqu'au bout. Retrouvez le reste de l'actualité sur 20minutes.fr


00h37: Obama salut un accord «fort» qui peut marquer «un tournant» dans la lutte contre le changement climatique.

«Le problème n’est pas résolu grâce à l’accord de Paris, mais ce dernier établit le cadre durable dont le monde a besoin pour résoudre la crise climatique», a déclaré le président américain.

 


22h15: Le Venezuela apporte sa contribution

Mieux vaut tard que jamais. Bien après presque tous les autres pays, le Venezuela a présenté à l'ONU son plan de réduction des gaz à effet de serre.

Selon le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, seuls huit pays manquent désormais à l'appel sur un total de 195.


21h55 : Ségolène Royal: « Je vais pousser les entreprises françaises en pointe dans ce domaine pour qu’elles puissent conquérir ces marchés »

La ministre de l’Ecologie a déclaré à iTélé : « Le carbone va avoir un prix, ce qui va rendre beaucoup plus rentables les investissements dans les énergies vertes. »

« Maintenant, je vais pousser les entreprises françaises en pointe dans ce domaine pour qu’elles puissent conquérir ces marchés. »

« Je vais accélérer la transition énergétique pour qu’elle crée le maximum d’emplois dans ce domaine. »

Lire notre interview de Ségolène Royal: «Un accord à la COP21 permettrait d’accélérer la transition énergétique»

 


21h49: Un grand espoir mais des moyens encore à préciser

C’est ce qui se dégage clairement ce samedi soir : malgré les embrassades et les applaudissements, tout le monde rappelle que l’accord reste flou sur les moyens qui seront mis en œuvre pour atteindre l’objectif ambitieux des 1,5 degrés de réchauffement. François Hollande a ouvert la voie à une coalition de pays qui décideraient volontairement de réviser leurs engagements de réduction des gaz à effet de serre et les financements octroyés aux pays vulnérables au changement climatique. C’était le souhait de certaines ONG.

Pour tous, l’accord de Paris reste néanmoins un signal important sur la manière dont sera désormais orientée l’économie.


21h23 : Nicolas Hulot : «  Il y a une lueur d’espoir qui ne demande qu’à s’embraser »

Nicolas Hulot a transmis sa déclaration via les représentants de sa fondation : il se réjouit de l’accord universel et exigeant de Paris. Il pense d’abord à toutes celles et ceux qu’il a rencontré depuis longtemps et qui sont déjà dans la tragédie climatique. « Ce soir nous renouons avec l’espoir. Le monde regarde et marche enfin dans la même direction. L’avenir seul confirmera si l’accord de Paris est historique. Tout dépendra des moyens mis en œuvre pour réaliser les engagements de tous les Etats. Il faudra également revoir à la hausse le plus vite possible les engagements des Etats les plus développés. »

Nicolas Hulot « félicite tous ceux qui ont contribué au premier rang desquels Laurent Fabius et Laurence Tubiana ». Il félicite tout spécialement les membres de sa fondation et de la société civile qui ont participé à la mobilisation « qui a probablement contribué au succès d’aujourd’hui. Le monde s’engage enfin dans l’ère bas carbone. Il y a une lueur d’espoir qui ne demande qu’à s’embraser. »


21h18 : François Hollande conclut son discours : « C’est la plus belle et la plus pacifique des révolutions qui vient d’être accomplie »

« Je m’engage au nom de la France à réviser au plus tard en 2020 nos émissions de gaz à effet de serre, à réviser nos contributions financières pour les pays les plus vulnérables à l’adaptation, je m’engage avec d’autres pays s’ils veulent nous rejoindre à aboutir à un prix du carbone. Dès demain je ferai la proposition que les pays qui veulent aller plus vite puissent réactualiser avant 2020 tous leurs engagements.

Le combat pour le climat participe d’une lutte engagée depuis des siècles pour la dignité humaine, une lutte pour l’égalité, pour les droits fondamentaux.

Vous savez qu’ici à Paris ont été proclamés les droits de l’homme et du citoyen, aujourd’hui vous venez de proclamer les droits de l’humanité.

Je suis fier que la France ait accueilli cette conférence, que les Nations unies aient été capables en tant que communauté internationale de prendre cette responsabilité, fier de ma génération, de votre génération qui a été capable de décider d’agir pour un monde que nous ne verrons pas.

Le 12 décembre 2015 restera une grande date pour la planète, à Paris il y a eu bien des révolutions mais aujourd’hui c’est la plus belle et la plus pacifique des révolutions qui vient d’être accomplie »


21h14 : François Hollande estime que « le monde a écrit une nouvelle page de son histoire »

 

« Cet accord nous l’attendions depuis longtemps, depuis plus de 40 ans, la prise de conscience progressait, les scientifiques étaient de plus en plus sûrs de leurs travaux, les déclarations des chefs d’Etat se multipliaient, des précurseurs comme Al Gore ici présent lançaient des alertes, nous disaient qu’il était temps d’agir. »

« J’étais conscient qu’il s’agissait d’une énorme responsabilité, je savais que l’échec était possible mais tirant la leçon de l’histoire je savais qu’il n’y avait pas d’avancée sans audace, pas de progrès sans risque. L’histoire est écrite par ceux qui s’engagent, pas par ceux qui calculent. Aujourd’hui, vous vous  êtes engagés et vous n’avez pas calculé. »


21h06 : François Hollande prend la parole : « Alors vous l’avez fait ! » 

 

« Alors vous l’avez fait !  Et vous l’avez fait à Paris. Vous avez été capables de dépasser vos intérêts légitimes pour trouver un accord ambitieux, universel, contraignant. Je veux vous remercier d’avoir été à la hauteur de la responsabilité qui vous était confiée. Jamais il ne sera possible d’exprimer autant de gratitude à une conférence et vous vous souviendrez longtemps que c’était à Paris le 12 décembre 2015

Plus tard quand on nous interrogera sur le sens de notre vie, nous pourrons invoquer bien des faits, raconter bien des histoires, mais une reviendra : vous pourrez dire le 12 décembre 2015 nous étions à Paris pour l’accord sur le climat et vous pourrez en être fiers devant vos enfants et vos petits enfants »


20h56: François Hollande prendra la parole à la fin de la plénière


20h53: Le commissaire européen à l’Energie rappelle que cet accord sera surtout bénéfique pour les populations pauvres

 


20h46: Barack Obama va prendre la parole depuis la Maison Blanche

 

Son secrétaire d’Etat John Kerry s’est félicité de l’adoption de l’accord.


20h44: Ban Ki-moon : « L'accord de Paris est un succès monumental pour les peuples et la planète »

'' Face à un challenge sans précédent, vous avez fait preuve d’un leadership  sans précédent, ajoute le secrétaire général des Nations unies.Nous pouvons regarder nos enfants et nos petits enfants dans les yeux et leur dire que nous avons joint nos mains pour construire un monde plus vivable pour les prochaines générations.''

 

 


20h09 : Le Maroc qui accueillera la prochaine COP l’année prochaine prend la parole

 

« Il n’y a pas gagnant mais pas de perdant non plus. Nous avons continué à renforcer le multilatéralisme et nous avons réussi. Sous votre leadership nous avons montré que nous sommes capables de courage, de solidarité, et de compromis ambitieux. La COP21 demeurera historique à bien des égards, mais elle ne se termine pas ici. Le Maroc agira de concert avec la présidence française pour que la COP22 soit un rendez-vous réussi. La COP22 sera une COP de l’action, de l’innovation. Pour que Marrakech 2016 aille encore plus loin. Une bataille a été gagnée à Paris mais le combat continue. Nous pouvons transformer le changement climatique de menace existentielle en opportunité. »


20h05 : L’Union européenne prend la parole

 

« La démarche éprouvée par la présidence française nous rend fiers d'être européens » dit le commissaire européen à l’Energie.« L’Union européenne continuera à être avec vous et à revoir ses engagements à la hausse ».

 


19h52 : Le Nicaragua gâche la fête

 

Un des rares pays à ne pas avoir soumis d’INDC, c’est-à-dire à ne pas avoir joué le jeu de dire comment il comptait réduire ses émissions de gaz à effet de serre, le Nicaragua est en train de déplorer le manque de démocratie du mode de décision et refuse ce consensus. Ca ne remet rien en cause.


19h49 : Réactions sur Twitter

 


19h44: L’Australie rappelle que maintenant il faut rentrer chez soi pour appliquer l’accord

 

 


19h40 : Standing ovation pour l’équipe française des négociateurs

 

Leur travail a été unanimement salué. Barack Obama se la pète quand même


19h35 : La déléguée sud-africaine estime que c’est le texte le plus équilibré qu’on puisse avoir à l’heure actuelle

 


19h30 François Hollande vient faire des câlins

 


19h26 L'ACCORD EST ADOPTE

Fabius :"on me rappelle que j'ai à taper avec le marteau, c'est un petit marteau mais je pense qu'il peut faire de grandes choses"

 

 


19h20: On fait le point sur les traductions

 

Comme vous l’avez sans doute compris, les mots ont du poids : on passe en revue les différences entre les différentes versions et les différentes langues car traduire la même phrase en six langues (français, anglais, espagnol, arabe, chinois et russe) engendre forcément des légères variations de sens.


19h15: CA COMMENCE

 

Applaudissements nourris pour Laurent Fabius qui s’excuse de l’attente pour « quelques questions à régler »


19h15 : Cours express de géopolitique et de langue anglaise

 

Bon, vous l’avez compris, le suspense est à son comble puisqu’il semble bien qu’il y ait un vrai problème avec le texte de l’accord. Les USA redouteraient qu’une formulation liée à l’emploi du verbe « shall » qui signifie « doit » (du verbe devoir) les oblige à faire passer le texte devant le Congrès pour sa ratification. Or, il y a très peu de chances que le Congrès US, peu branché climat, adopte le texte. Donc, pour ne pas qu’Obama se retrouve avec une absence de validation, il veut passer outre la validation. Donc, remplacer le « shall » par « should » qui signifie « devrait » et qui n’obligerait pas à faire valider le texte par le Congrès.


18h59 : Il y aurait bel et bien un problème avec un « shall » et un « should »

 

 

Pour mettre à profit cette attente, révisez donc les verbes modaux en anglais par ici


18h58: François Hollande serait arrivé

 

On va pouvoir éliminer une hypothèse…


18h53: L’hypothèse américaine se confirme

 

Quand elle vous disait que c’était important les verbes de modalité, votre prof d’anglais…

 

 

 


18h43: Une autre explication possible pour le retard de plus d’une heure

 

Plus crédible que celle de mon confrère qui me disait « Hollande est passé au drive avant de venir »


18h33 : Le texte est « à prendre ou à laisser »

 

C’est-à-dire qu’à partir de maintenant on est pour ou contre, mais qu’on ne discute plus. On arrête maintenant.


18h30 : Pendant ce temps-là, en salle de presse…

 

Il y a des messieurs qui commencent à démonter le matos. Si ils commencent pas bientôt la plénière, on va partir avec les meubles.


18h28: Attend-on François Hollande? On aimerait bien

 

D’après le (toujours très) bien informé porte-parole de la Fondation Hulot, deux explications à cette heure de retard pour le début de la plénière (PR=président de la république)

 


18h20: Laurent Fabius est de retour à la tribune

 

En même temps, on n’est plus à 1 heure près.


18h18 : Veuillez nous excuser pour cette attente…

 

Il semblerait que le retard pris pour le début de la plénière soit du à une rencontre de dernier instant entre Fabius et la représentante du G77, le groupe des pays en développement. Ultimes tractations ?


18h09 : Attente insoutenable

Al Gore fait des selfies, les autres papotent, et nous on est à deux doigts de se ronger les ongles des pieds.

 

 


17h57 : Voilà à quoi ressemble une plénière pleine

 

 


17h53: Séquence émotion pour les membres des ONG

 

Et notamment pour le porte-parole de la Fondation Nicolas Hulot qui fait un clin d’œil à son « idole ».


17h48: Ségolène Royal, assise au premier rang à côté d’Al Gore, est tout sourire

 

A la droite d’Al Gore se trouve Nicholas Stern, un économiste britannique renommé qui a rédigé le premier rapport sur l’impact économique de l’inaction climatique.


17h45: Applaudissements nourris en plénière à l’arrivée de Laurent Fabius

 

 


17h41 : Twitte comme @jmnollet

 

Le député belge devenu LA star de cette COP21 grâce à son livetweet appelle John Kerry « John ». So cool.


17h35: La salle plénière se remplit

 

Les délégations arrivent petit à petit. On voit John Kerry s’entretenir avec les Chinois et les Indiens. L’air souriant. Allez, on y croit.

 


17h25 : La plénière d’adoption de l’accord commence dans 5 minutes

Mesdames, Messieurs, l’heure est grave. D’ici une demi-heure, les 196 parties à l’ONU auront adopté ou non l’accord sur le climat issu de la COP21. Un moment sinon historique, au moins significatif pour la lutte contre le changement climatique. Un pays osera-t-il s’y opposer ? Ou Paris deviendra-t-elle la ville de la première COP réussie ? Réponse dans quelques minutes.


17h21: Vous n’avez rien compris au projet d’accord sur le climat ?

 

On vous a fait un résumé très résumé par ici 


17h03: L’Arabie saoudite va dire oui

 

Ils ne se sont pas illustrés pour leur ambition climatique durant cette COP21, mais les Saoudiens vont se prononcer en faveur de l’accord qui sera soumis à l’adoption à 17h30.Le groupe des pays en développement dit « LMCD », auquel appartiennent aussi la Chine et l'Inde, l'Arabie saoudite, s'est dit « satisfait » du projet d'accord. On se dirige de plus en plus vers une happy end

>> Un article à lire pour comprendre pourquoi il est important que l’Arabie saoudite se prononce en faveur du texte par ici

 


16h55: « On est confiants, mais ce n’est pas joué »

 

La chef des négociations française Laurence Tubiana estime que le texte devrait être adopté à 17h30 par les 196 parties : « On est confiants, mais ce n’est pas joué ».

Pour Pascal Canfin, « Il y a encore des risques car tous les groupes ne sont pas prononcés pour. Ce qui est à craindre c’est que ce soit un gros pays qui s’oppose au texte, or c’est quasiment acquis que les Etats-Unis et la Chine diront oui, l’Inde aussi, donc ça réduit considérablement la base de ceux qui pourraient bloquer l’accord. Si jamais on arrivait à ce scénario  catastrophe, ce serait parce que l’accord est trop ambitieux, c’est l’inverse de Copenhague. »


16h38: On a demandé à Pascal Canfin de mettre une note à l’accord: «Je lui mettrais 14/20»

 

Pascal Canfin, ex-ministre du Développement et conseiller principal au World Ressources Institute, a noté l’accord pour 20 Minutes. La copie a écopé d’un 14/20 : « C’est bien, pas très bien. Il y a des lacunes sur l’objectif de court terme, notamment pas d’obligation de rehausser sa contribution [à la réduction des émissions de gaz à effet de serre] avant 2025 d’où l’importance d’avoir des déclarations politiques qui disent «On n’est pas obligé de le faire avant 2025, mais nous on va le faire. »  J’espère que François Hollande va le faire pour enclencher un processus politique qui fera que d’autres, Merkel, Cameron, le diront aussi. Pour le reste, je pense que ça coche toutes les cases de ce qu’il fallait obtenir.

 

Lire l'interview de Pascal Canfin: «Le climat est un multiplicateur de menaces»

 


16h22: Corinne Lepage fait le point sur l’utilité juridique de l’accord

A lire par ici :

Corinne Lepage: «L’accord pourrait servir de base à des actions citoyennes en justice»


15h47: Et un soutien de plus pour l'accord


15h45: La plénière pour l’adoption de l’accord est repoussée à 17h30


15h45: Pas contents

Il n’y a pas unanimité sur le texte de l’accord, même si la majorité des observateurs et ONG saluent un pas décisif franchi. On entend tout de même des critiques, comme celle de Bill McKibben, fondateur de l’ONG 350.org : « Tous les gouvernements semblent maintenant reconnaître que l’ère des énergies fossiles doit s’achever, et vite. Mais la puissance de l’industrie fossile transparaît dans le texte, qui retarde tellement la transition que d’immenses dégâts climatiques auront lieu. »


15h30: Forte mobilisation au Champ de Mars

Plusieurs associations environnementales ont appelé à un rassemblement ce samedi.


15h24: Adopter ou ne pas adopter, telle est la question 

L’accord présenté à midi par Laurent Fabius doit maintenant être adopté par les 196 parties à l’ONU (195 pays + l’Union européenne). A 15h45, tout le monde va à nouveau se réunir et procéder à l’adoption du texte (ou pas) par consensus : si personne ne s’y oppose, le texte est adopté. Le dernier suspens de la journée est donc de savoir si personne ne va faire un coup de théâtre au dernier moment, se lever et dire « NON ». Ca semble peu probable, mais il ne faut pas tuer la peau de l’ours (polaire) avant de l’avoir tué.


14h14: Les ONG plutôt satisfaites de l’accord

 

Après consultation du texte de l’accord, les ONG se déclarent plutôt satisfaites.

Pour Kumi Naidoo, directrice de Greenpeace international, « La roue de l’action climatique tourne lentement, mais elle a tourné à Paris. Cet accord met l’industrie des énergies fossiles du mauvais côté de l’Histoire. »

Emma Ruby-Sachs, Directrice générale d’Avaaz suppléante, a déclaré: « S’il est finalisé, cet accord constituera un tournant historique. Il sera le fondement du virage vers 100% d’énergies propres que le monde souhaite et dont la planète a besoin. »

Récap des points positifs de l’accord d’après la Fondation Nicolas Hulot :

 

L’objectif de température : on a bien la formule bien dessous de 2 degrés et en continuant les efforts pour atteindre le 1,5 degré « C’est un bon accord sur ce point, maintenant il faudra mettre les efforts à la hauteur de cet objectif difficile à atteindre »

L’objectif de long terme : on a maintenant l’objectif d’un pic dans la deuxième partie du siècle avec un équilibre entre les puits et les émissions de gaz à effet de serre, sans valeur donnée

 

 

Les mécanismes post-2020 : la révision tous les 5 ans des contributions nationales, donc des engagements de chaque pays, à la hausse. Pour l’instant la révision est prévue en 2025, après un bilan en 2023, ce qui semble trop tard pour la FNH.

Les financements : les 100 milliards de 2020 sont bien un plancher et seront revus à la hausse avant 2025

 

Mais le texte n’est pas assez fort sur :

Le prix du carbone : sa mention est elliptique

Les efforts pré-2020 : pas de précision sur ce qui doit être fait avant cette date pour rehausser les engagements et les financements

 

Pour Tasneem Essop, chef de la délégation du WWF pour la COP21, « Pour avoir une chance d’atteindre leur objectif de long terme, les promesses en termes de financements et de réduction des émissions doivent être augmentée de manière équitable avant 2020 ».

  •  

13h49: Corinne Lepage explique que l’accord de Paris pourra servir de base à des actions juridiques

 

L’avocate nous explique que cet accord, même s’il n’est pas juridiquement contraignant pour les Etats qui ne le ratifieraient pas, pourrait servir de base à des actions en justice des citoyens contre leurs Etats si leur stratégie n’allait pas dans le sens d’une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

L’interview intégrale de Corinne Lepage sera disponible dans quelques minutes sur 20minutes.fr

 

 


13h42: Voilà le texte qui sera présenté pour adoption cet après-midi

 

Amusez-vous bien.

http://unfccc.int/resource/docs/2015/cop21/eng/l09.pdf


13h11: John Kerry estime que « ça devrait être bon mais on verra »

 

Il ne parle pas de ce qu’il va manger à la cantine de la COP ce midi, mais de l’adoption du texte. Pour rappel,  l’adoption ne procède pas d’un vote mais d’un consensus : si personne ne s’y oppose, le texte est adopté. Un peu comme dans un mariage quand on demande si personne ne s’oppose à l’union de Gilbert et Marinette.


13h05: Pendant ce temps-la, dans les rues de Paris...


13h: En attendant le texte, les déclarations de Fabius et Hollande donnent des pistes sur ce qu’il contient

La Fondation Nicolas Hulot a fait un premier travail de décryptage des annonces de Laurent Fabius. Sans avoir encore le texte définitif, et sachant que le texte n’est pas encore acté, il semble que :

  • L’objectif d’être bien en dessous 2 degrés et la référence aux 1,5 degrés de réchauffement sont bien dans le texte
  • La révision à la hausse des engagements y est aussi : un cycle de révision régulier tous les 5 ans toujours à la hausse des engagements de réduction des gaz à effet de serre de chaque pays
  • La mention des 100 milliards d’euros comme plancher de financement pour l’adaptation des pays en développement est bien indiqué, et sera révisé à la hausse avec un nouvel objectif chiffré annoncé avant 2025
  • Mais il n’y a pas d’indication sur la date de la première révision des engagements des pays et rien sur la révision des efforts avant 2020

12h30: « Vive la planète, vive l'humanité et vive la vie ! »

 

« Le 12 décembre peut être un accord historique et une grande date pour l'humanité. Il est rare d'avoir dans une vie l'occasion de changer le monde. Vous l'avez. Saisissez-là . »

Le discours très fort de François Hollande appelle les délégués présents à adopter le projet d’accord. Le président en profite pour rappeler que Paris a été « meurtrie » il y a tout juste un mois et conclue par « Vive la planète, vive l'humanité et vive la vie ! »


12h30: Nouvelle séance pour l’adoption du texte à 15h45

 

Le texte final sera mis à disposition à 13h30 au plus tard. Laurent Fabius propose d’aller déjeuner. Il croit vraiment qu’on a faim après tant d’émotions ?


12h28: « Le 12 décembre peut être une date historique et je serai heureux que ce message de vie soit lancé de Paris »

« Un espoir considérable s’est levé, le monde s’est mis en marche, des actions immédiates ont été engagées, nous sommes capables d’assurer la lutte contre le réchauffement climatique », a déclaré François Hollande.


12h20: François Hollande prend la parole

Le président de la République salue le travail de tout le monde. « Tous ces efforts doivent maintenant trouver leur conclusion, à quoi aurait servi tout ce travail s’il n’aboutissait pas à un accord contraignant? » François Hollande rappelle la déception de Copenhague et exhorte les délégués présents à « faire le dernier pas, celui qui permet d’atteindre le but, le pas décisif ».

« Le texte est à la fois ambitieux et réaliste, il concilie la responsabilité et notamment celle des pays les plus riches et en même temps la différenciation, il accord aux plus vulnérable et aux pays en développement les moyens promis, il fixe des mécanismes des révision qui sont essentiels pour la crédibilité de l’accord. Il sera, si vous le décidez, le premier accord universel de l’histoire des négociations climatiques. »


12h14: « Le monde retient son souffle, et il compte sur nous tous »

 

Laurent Fabius très applaudi à la fin de son discours. Il a appelé les pays présents à adopter le texte/ Cette adoption officielle se fera plus tard dans la journée, les délégués ayant quelques heures supplémentaires pour étudier (s’il en est encore besoin) le texte.

 


12h09: « Ce texte sera un tournant historique »

 

Pour Laurent Fabius , « Ce texte sera un tournant historique et cette COP21 est un véritable tournant aussi bien pour les actions non gouvernementales que pour la mise en place d’un accord juridique universel ». « Il aidera les Etats insulaires à se protéger de l’avancée des mers, accélèrera la mise à disposition de l’Afrique de moyens financiers indispensable à son développement durable, il accompagnera les pays producteurs d’énergie fossile dans leurs efforts de diversification, et nous aidera tous à prendre un tournant faiblement émetteur. »

« Cet accord va servir les grandes causes que sont la sécurité, la santé publique, les droits essentiels et en fin de compte la paix. »


12h05: Laurent Fabius présente un « projet d’accord ambitieux et équilibré qui reflète les positions des parties »

 

Ce texte « contient les principales avancées dont beaucoup d’entre nous pensaient qu’elles seraient impossibles à atteindre », il est « différencié, juste, durable, dynamique, équilibré et juridiquement contraignant »

L’objectif de 2 degrés maintenus et de s’efforcer d’atteindre 1,5 degrés. Il réserve une place accrue à l’adaptation aux changements climatiques, prévoit les moyens nécessaires à l’accès de tous au développement durable ; prévoit que les 100 milliards de dollars par an prévus pour 2020 seront un plancher pour l’après 2020 et révisé dès 2025, prévoit tous les 5 ans un bilan collectif des progrès


11h57: Fabius ému

 

« En cette circonstance probablement historique », Laurent Fabius est très ému en évoquant ceux « qui auraient voulu être là mais qui ont agi et lutté sans pouvoir connaître ce jour ».


12h52: Laurent Fabius ouvre la séance

 

« Nous voici sans doute presque au bout du chemin et sans doute au début d’un autre »


11h49 : François Hollande est arrivé en salle plénière

 

Tout le monde s’applaudit beaucoup.

 


11h46: Les militants de Greenpeace interpellés hier vont sortir de garde à vue

 

Les militants interpellés vendredi après une action sur l’Arc de triomphe vont sortir de garde à vue, annonce le directeur général de Greenpeace France.


11h45: « Climate justice peace » s’écrit dans les rues de Paris

 

Les militants, en se géolocalisant, on écrit le slogan sur la vue aérienne de Paris.


11h40: Les pays les plus ambitieux applaudis

 

La coalition des pays les plus ambitieux sur le climat a été applaudie à son entrée dans la salle plénière. Un bon signe ?


11h32: François Hollande est dans la place

On me dit dans l’oreillette que le président est arrivé au Bourget pour la présentation de l’accord final.

 


11h30: La tension monte

Les délégués prennent place dans la salle plénière où le texte va être présenté dans quelques minutes par Laurent Fabius. On va pas se mentir, depuis douze jours qu’on suit cette COP21, on des nœuds au ventre en ce moment.


11h26: Les manifestants se mettent en place dans Paris

Pendant que les délégués se bousculent au Bourget pour entrer dans la salle où Laurent Fabius va présenter le texte d’ici quelques minutes, les manifestants pour le climat se mettent en place dans Paris.


11h20: Les pays les plus ambitieux pourraient faire une annonce

Comme l’espérait la Fondation Nicolas Hulot, les pays les plus ambitieux sur leurs engagements pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre pourraient faire une annonce pour aller plus loin que l’accord qui sera publié. Ils sont en tout cas en train de se réunir, comme l’annonce le commissaire européen à l’Energie sur son compte Twitter.

 

 


11h: Que font les délégations ?

Pendant que le monde entier attend fébrilement l’arrivée de l’accord final sur le climat en suivant ce live, que font John Kerry et ses copains au Bourget ? Sont-ils allé rendre leur « écocup » à la consigne ? Ont-ils dégusté leur dernier croissant français ? Sont-ils en train de récupérer de leurs longues nuits de travail ? Et bien non, ils bossent encore.


10h55: La Fondation Nicolas Hulot fait ses pronostics

Le texte final de l’accord n’est pas encore sorti mais pour la FNH, plusieurs points sont déjà quasiment courus d’avance :

  • Il y aura une référence aux 100 milliards de dollars promis par les pays développés mais sans doute avec une formulation qui « ne mettraient pas certains pays dans des positions difficiles, par exemple qui obligerait les Américains à passer devant le Congrès ». « Les pays les plus vulnérables disent qu’ils ont été entendus », explique Matthieu Orphelin, porte-parole de la FNH.
  • La date de première révision des engagements nationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre ne sera pas avant 2020, « sauf coup de théâtre », estime la FNH, qui aimerait que les pays qui se sont auto-proclamés comme les plus ambitieux s’engagent volontairement à réviser leurs objectifs avant cette date.
  • La portée juridique du texte : La FNH reste positive. « C’est un accord contraignant car il s’agit d’une convention de droit international qui a dans beaucoup de pays une valeur juridique supérieure aux lois nationales ». Pour cela il faut toutefois que les pays la ratifient. Il faut que 50 pays intègrent cet accord international dans leur loi nationale pour qu’elle puisse entrer en vigueur. Donc contraignant, mais seulement pour ceux qui veulent s’y contraindre.

10h38: Un texte « à prendre ou à laisser » ?

D’après la Fondation Nicolas Hulot (FNH), qui tenait ce matin son avant-dernière conférence de presse au Bourget, le texte qui serait présenté à 11h30 serait « à prendre ou à laisser ». Le président de la COP21, Laurent Fabius, mettrait donc les pays au pied du mur. Certains sont inquiets, car si certains pays ne sont pas d’accord, le texte pourrait être rejeté. Mais pour la FNH, il n’y a pas de risque d’échec : « Les formules d’atterrissage du texte ont dû être habilement testées, nous ne croyons pas à un  échec », a déclaré Matthieu Orphelin, porte-parole de la FNH.

 


9h55: Les ONG veulent saturer Twitter

 

Bon courage aux ONG qui espèrent inonder les réseaux sociaux des hashtags #COP21 et #climatejusticeforpeace. Jusqu’à présent, la COP n’a pas passionné les twittos (en tout cas moins que l’anniversaire de la chanteuse pour enfants Tal)

 

 


9h30:  Combien la COP a-t-elle coûté en carbone et en euros ?

@albert83 nous dit que « ce barnum médiatique a plus coute en € et en carbone que tout ce que l'on pouvait imaginer »

Nous nous étions justement penché sur la question dans cet article.

>> La COP21 est-elle vraiment ecolo ?

 


9h25: La mobilisation commence à Paris

 

Une fresque humaine va former les mots « Climate justice for peace ».


9h20: En attendant l’accord…

 

Vous pouvez vous aussi participer à la COP21 en partant dans le futur pour témoigner des effets du changement climatique. 20 Minutes vous envoie en « Mission Climat ». Prêts, partez !

 


9h15: Une grande mobilisation prévue dans Paris

 

Plusieurs ONG appellent cet après-midi à un rassemblement dans Paris. Chaîne humaine et fresque géante sont au programme. Le hashtag #D12 est le mot de rassemblement sur Twitter. A noter : le gouvernement a autorisé cette manifestation pacifique malgré l’état d’urgence.


9h10: Limiter le réchauffement climatique à 1,5 degrés, est-ce bien raisonnable ?

 

C’est l’objectif affiché dans le texte de l’accord sur le climat. Mais est-ce encore possible ? Certains en doutent, 20 Minutes vous explique.

>> Est-il encore possible de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degrés ?


9h: Une nuit de négociations en livetweet

 

Vous voulez savoir à quoi ça ressemble une nuit d’empoignades, de coups d’éclat, de débats à bâtons rompus? Alors ne lisez pas ça. En revanche, si vous voulez savoir comment se passe une nuit de négociations en plénière des Nations unies, lisez le LT du député écologiste belge Jean-Marc Nollet.

>> Une nuit de négociations tweetée en direct par un député belge


8h55: Les premières tendances se dessinent

 

L’objectif des 1,5 degrés seraient bien dans le texte final, mais les ONG sont fébriles sur les financements dédiés à l’adaptation des pays les plus vulnérables au changement climatique. Pour rappel, les pays développés et peut-être d’autres selon ce que contiendra l’accord, doivent verser 100 milliards de dollars dès 2020 aux pays en développement, les plus durement touchés par le changement climatique.


8h50: Les négociations ont duré jusqu’à 4h30 ce matin

 

Les délégués se sont encore réunis pour une cession nocturne avant de parvenir à un accord à 4h30 ce samedi matin.


8h30 : Le texte est attendu pour 11h30

Amis matinaux du climat, bonjour. C’est la dernière ligne droite pour la COP21 : ce samedi, le texte final de l’accord sur le climat va enfin sortir des négociations interminables qui durent depuis 12 jours (et 12 nuits). D’abord annoncé pour 9h, le texte sera finalement présenté à 11h30. François Hollande est attendu au Bourget pour l’occasion. Suivez nous toute la journée en direct du Bourget, on vous promet du suspens, de l’émotion et peut-être de l’action avec les manifestations prévues dans l’après-midi à Paris.

 

 

 


Paris ne sera pas Copenhague : la présidence française de la COP21 aura tout fait, pendant ces quinze jours de conférence sur le climat, pour parvenir à un accord « ambitieux ». Ce texte, qui doit être présenté ce samedi à 9h par Laurent Fabius, engagera les 195 pays membres de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (donc quasiment le monde entier) à limiter le réchauffement climatique à 2°C et même à 1,5°C si possible. Comment le faire ? Comment aider les pays en développement à aller vers une croissance « verte » ? Cet accord sera-t-il réellement à la hauteur du défi climatique, comme l’espèrent les ONG ? Réponse ce samedi matin, en direct du Bourget.  

>> Est-il encore possible de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C?

>> Les «égoïsmes nationaux» reprennent le dessus à 24h de la fin des négociations


Mots-clés :