Vue aérienne d'Ajaccio, où apparaît un ferry de la compagnie maritime SNCM, le 1er juin 2014
Vue aérienne d'Ajaccio, où apparaît un ferry de la compagnie maritime SNCM, le 1er juin 2014 - Pascal Pochard-Casabianca AFP

La préfecture de Corse-du-Sud a lancé dimanche une procédure d'alerte au public pour limiter les activités en raison d'une grave pollution aux particules fines à Ajaccio et dans les environs de la ville, noyés dans le brouillard. Une concentration de 80 microgrammes (µg) de particules fines par mètre cube a été enregistrée, alors que le taux se situe habituellement entre 20 et 30 µg/m3, selon la préfecture.

Cette pollution, a-t-elle précisé, est provoquée par le survol de l'île, où la température sur la côte a inhabituellement dépassé les 20 degrés depuis samedi, par «un courant d'air chargé en particules fines en provenance d'Afrique». La préfecture a annoncé des mesures pour réduire l'émission de particules liées à l'activité humaine dans l'atmosphère. «Ce phénomène, principalement d'origine naturelle, ne doit pas être accentué par les activités humaines, notamment au vu de la reprise de l'activité à partir de lundi», est-il indiqué dans un arrêté préfectoral.

 

 

Limiter déplacements et activités de plein air

 

Les prévisions météorologiques pour lundi ne permettent pas en outre «d'envisager une amélioration susceptible d'atténuer significativement les concentrations en particules fines en deçà du seuil d'alerte du public», selon cet arrêté. La préfecture a donc appelé à limiter les déplacements, éviter les promenades et activités de plein air et reporter les compétitions sportives. Elle a aussi limité la vitesse des véhicules à moteur de 70 km/h et de 90 km/h sur les voies où elle est habituellement de 90 km/h et 110 km/h.

Le brûlage à l'air libre des déchets verts, de même que les travaux d'entretien extérieur, jardinage notamment, dès lors que ces travaux mettent en oeuvre des moteurs thermiques, sont interdits. La consommation électrique doit enfin être réduite au strict nécessaire et le chauffage d'appoint au moyen de cheminées ou de groupes électrogènes est interdit. Pour encourager l'utilisation des moyens de transport collectif, la communauté d'agglomération du pays ajaccien a instauré la gratuité des transports jusqu'à la fin de cette pollution.  

Mots-clés :