Réduction des déchets: Cinq gestes simples pour devenir acteur de la démarche Zero Waste

ENVIRONNEMENT Le mouvement Zero Waste France publie ce vendredi un essai en forme de plaidoyer pour inciter élus, dirigeants d’entreprises et citoyens à devenir acteurs de la réduction des déchets...

Bérénice Dubuc

— 

Le logo "Triman" près de poubelles à Paris, le 10 mars 2014

Le logo "Triman" près de poubelles à Paris, le 10 mars 2014 — Alain Jocard AFP

La Semaine européenne de réduction des déchets (SERD) débute samedi, et le mouvement Zero Waste France publie ce vendredi Le scénario Zero Waste - zéro déchet, zéro gaspillage (éd. Rue de l’Echiquier). Cet essai en forme de plaidoyer a pour objectif d’inciter élus, dirigeants d’entreprises et citoyens à devenir acteurs de la réduction des déchets. Passage en revue des gestes simples à favoriser pour devenir acteur de la démarche avec Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France.

>> Retrouvez les «trucs» de notre internaute, Pauline, qui a choisi de ne plus produire aucun déchet en cliquant ici, ici et

 

1. Pratiquer le compostage domestique

«C’est l’action n°1 que chacun peut entreprendre et qui a un impact important, martèle Flore Berlingen. Rien qu’en séparant les déchets organiques du reste, on peut diminuer d’un tiers le volume de sa poubelle.» Et pas besoin d’un jardin ou d’un grand espace pour le faire, ça n’a pas d’odeur et on ne risque pas de voir des vers se balader chez soi (ils ne supportent pas la lumière). On peut même le construire soi-même grâce aux tutoriels qu’on trouve en ligne.

2. Fuir les emballages

Dès le moment où on fait ses courses, on favorise les produits sans ou avec peu d’emballage, et quand c’est possible, on achète en vrac. «Il faut aussi penser à toujours avoir un sac de courses réutilisable pour éviter les sacs plastiques. Et, quand il est difficile de s’en passer, comme pour l’achat de fruits et légumes, on peut les conserver et les réutiliser pour un futur achat dans ce rayon», explique Flore Berlingen. Cerise sur le gâteau: lorsque le service est proposé, on utilise du verre consigné.

3. Eviter le gaspillage alimentaire

On estime qu’un ménage en France gaspille 21kg par an de denrées alimentaires. Sur cette masse, 7kg sont des produits encore emballés. «C’est dû à une mauvaise compréhension des dates limites d’utilisation optimale (DLUO) et des dates limites de consommation (DLC)», selon Flore Berlingen. Alors on retient: la DLUO («A consommer de préférence avant») concerne des denrées encore consommable au-delà de cette date en toute sécurité, mais certaines de ses propriétés (goût, couleur) pourront altérées. La DLC concerne les produits périssables, à conserver au frais (œufs, viande, poisson, produits laitiers).

4. Eviter les textiles sanitaires jetables

Le poids des couches, protections périodiques ou lingettes (hygiéniques comme ménagères) est passé de 13 à 34kg par habitant et par an entre 1993 et 2007. Pour désencombrer au maximum nos poubelles, on revient aux bons vieux chiffons pour faire le ménage, et on teste la coupe menstruelle, les serviettes hygiéniques lavables, et les couches lavables pour les bébés. «Logistiquement parlant, il est vrai que c’est plus compliqué que les couches jetables», convient Flore Berlingen. Pourtant, des entreprises proposent la location et l’entretien de ces langes en France.

5. Favoriser la réparation et le réemploi

C’est déjà ce que vous faites quand vous revendez sur Le Bon Coin votre vieille machine à café, que vous louez un sac à main de créateur sur Internet, ou que vous faites réparer votre portable dans une entreprise dédiée ou par un bénévole dans un Repair Café. La location d’objets entre particuliers peut de plus faire évoluer la demande pour des produits plus durables, et permettre de sortir du jetable et de l’usage unique. «Si les gens savent qu’ils peuvent louer à d’autres particuliers leurs outils de jardinage ou leur appareil photo quand ils ne les utilisent pas, ils seront plus enclins à choisir un modèle plus costaud, qui va durer plus longtemps, plutôt qu’un premier prix», juge Flore Berlingen.