Les orangers de Floride décimés par une bactérie

ALMENTATION Le prix du jus d’orange du petit-déjeuner s’envole…

A.Ch. avec AFP

— 

La récolte d'oranges devrait chuter à son plus bas depuis 29 ans et le prix du jus est à son plus haut depuis deux ans à New York

La récolte d'oranges devrait chuter à son plus bas depuis 29 ans et le prix du jus est à son plus haut depuis deux ans à New York — Paul J. Richards AFP

Le «huanglongbing» fait trembler la Floride. Plus communément appelée «maladie du dragon jaune», cette bactérie venue d’Asie sévit plus dans les vergers d'agrumes du sud des Etats-Unis et pourrait faire chuter la récolte à son plus bas depuis près de trente ans. Le prix du jus a déjà atteint son niveau le plus haut depuis deux ans à New York.

Cette bactérie transmise par un insecte rend les fruits amers et les fait tomber de l'arbre prématurément. Certains petits agriculteurs ont déjà abandonné leurs vergers car la hausse des cours ne suffit pas à compenser les pertes de production. Les autorités se démènent quant à elles pour aider l'industrie des agrumes, qui représente en Floride 9 milliards de dollars et 76.000 emplois, à garder la tête hors de l'eau. Des millions de dollars sont consacrés à des recherches sur les façons de vaincre la bactérie, tout en gardant à l'esprit qu'épandre des produits phytosanitaires sur les quelque 210.000 hectares et 70 millions d'arbres des vergers d'agrumes de Floride sera une tâche ardue.

La sécheresse au Brésil contribue à faire monter les cours

Au dernier comptage diffusé début avril, le ministère de l'Agriculture américain (USDA) estimait que la production annuelle devrait atteindre 110 millions de caisses de fruits, soit 18% de moins que l'an dernier et le plus faible niveau depuis 1985, quand les vergers avaient été frappés de plein fouet par le gel. Ces estimations «ont surpris les investisseurs qui ne s'attendaient pas à une telle révision à la baisse», remarque Joe Nikruto, stratège pour la maison de courtage RJO Futures.

Dans la foulée du rapport de l'USDA, le cours du jus d'orange congelé est monté à un niveau qui n’avait pas été vu depuis fin mars 2012 sur la plateforme Inter Continental Exchange à New York: le contrat pour livraison en mai, le plus échangé, a pris 7% en trois séances pour grimper à 1,6680 dollars la livre. Bien sûr cette hausse des cours est aussi alimentée par la sécheresse qui frappe le Brésil, premier producteur mondial de jus d'orange devant la Floride, «Mais les chiffres de l'USDA ont jeté de l'huile sur le feu», assure Joe Nikruto.

Mots-clés :