La Chine bannit la soupe aux ailerons de requin des réceptions officielles

ANIMAUX La soupe aux nids d'hirondelle sera elle aussi interdite...

avec AFP

— 

Découpe d'ailerons de requins au Mexique.

Découpe d'ailerons de requins au Mexique. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

La Chine vient de bannir la soupe d'ailerons de requin ainsi que celle aux nids d'hirondelle des menus des réceptions officielles dans le cadre de sa lutte contre le corruption et le gaspillage. Les ailerons de requin ont en fait disparu des menus des réceptions officielles en 2012, lorsque Pékin a projeté d'interdire ce raffinement gastronomique, très prisé des Chinois malgré son coût exorbitant, dans le cadre d'une première campagne contre des pratiques jugées extravagantes.

La soupe d'ailerons de requin a été à une certaine époque un luxe que l'élite chinoise s'offrait relativement fréquemment. Mais les populations de requins à travers le globe ont été décimées au fur et à mesure de l'élévation du niveau de vie des 1,3 milliard de Chinois et de l'intégration de cette gourmandise aux repas festifs des classes montantes. La demande d'ailerons de requin a fléchi depuis que de nombreux hôtels et restaurants de luxe ont cessé de proposer ce plat ainsi que d'autres raffinements culinaires particulièrement prisés par les cadres du Parti communiste comme les ormeaux et la soupe aux nids d'hirondelle.

Pas d’alcool ni de cigarettes

Une circulaire du Comité central du Parti communiste et du Conseil d'État interdit dorénavant explicitement de «servir des plats contenant des ailerons de requin, des nids d'hirondelle et des produits provenant d'animaux sauvages dans les dîners et réceptions officiels», a indiqué l'agence Chine nouvelle. «Les organisateurs de visites officielles ou de visites d'affaires devront préparer leurs repas en tenant compte de normes de dépense pertinentes. Les hôtes locaux sont autorisés à organiser un seul dîner officiel si cela est nécessaire», ajoute la circulaire.

Le document interdit également d'offrir des alcools et des cigarettes coûteuses au cours des  réceptions officielles. Les responsables qui se situent au dessous des fonctionnaires provinciaux n'ont d'autre part pas le droit de louer des suites dans les hôtels pendant leurs voyages d'affaires, tandis que leurs hôtes ne doivent pas leur offrir en cadeau de l'argent en liquide, des actions ou des souvenirs. Ces nouvelles règles visent, selon Chine nouvelle, à «promouvoir la frugalité, s'opposer aux extravagances et favoriser la lutte contre la corruption des cadres du parti et du gouvernement».

Mots-clés :

Aucun mot-clé.