Japon: arrêt total confirmé du dernier réacteur nucléaire

2 contributions
Publié le 16 septembre 2013.

Tokyo - Le seul réacteur nucléaire qui était encore en service au Japon est désormais totalement arrêté pour maintenance, a confirmé lundi matin la compagnie exploitante, Kansai Electric Power (Kepco).

L'unité 4 de la centrale d'Ohi (ou Oi, ouest) étant stoppée, le Japon est de nouveau totalement privé d'énergie nucléaire comme ce fut déjà le cas entre mai et juillet 2012.

Toutes les centrales nippones avaient alors progressivement été mises hors service sine die par précautions supplémentaires à la suite de l'accident de Fukushima causé par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 dans le nord-est du Japon.

Kepco avait toutefois reçu en juin 2012 des élus locaux et du Premier ministre d'alors, Yoshihiko Noda, l'autorisation de remettre en exploitation les réacteurs 3 et 4 d'Ohi, juste avant l'installation de la nouvelle instance de régulation du secteur, il y a tout juste un an.

L'unité 4 avait été réactivée le 19 juillet 2012 pour un période de 13 mois.

L'unité 3 avait quant à elle été relancée le 1er juillet 2012 et a été de nouveau stoppée le 2 septembre dernier, également pour un entretien régulier, obligatoire après un peu plus d'un an de fonctionnement continu.

Il est matériellement impensable que d'autres réacteurs japonais soient relancés avant la fin de l'année au mieux, même si des compagnies, dont Kepco, ont postulé pour que la sûreté de plusieurs installations soit certifiée par l'autorité de régulation à l'aune de nouvelles normes plus strictes entrées en vigueur le 8 juillet dernier.

© 2013 AFP
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr