Les pompiers qui tentaient de contenir le mur de flammes illuminant le ciel de Californie dans la nuit de lundi à mardi mardi ont fait état de progrès dans la lutte contre l'incendie qui fait rage depuis 10 jours, près du parc de Yosemite
Les pompiers qui tentaient de contenir le mur de flammes illuminant le ciel de Californie dans la nuit de lundi à mardi mardi ont fait état de progrès dans la lutte contre l'incendie qui fait rage depuis 10 jours, près du parc de Yosemite - US Forest Service

avec AFP

Une armée de pompiers luttait toujours samedi contre un énorme incendie qui faisait rage près du célèbre parc naturel de Yosemite en Californie (ouest), menaçant des milliers de maisons et s'étendant à l'Etat voisin du Nevada, selon les autorités. Le gigantesque brasier baptisé «Rim Fire» a doublé de taille en à peine un jour et ravagé plus de 50.800 hectares de végétation. Il n'était contenu qu'à 5% seulement samedi, selon le site officiel d'information sur les incendies Inciweb.

2.000 pompiers luttent contre les flammes

Le gouverneur de Californie Jerry Brown a déclaré tard vendredi l'état d'urgence pour San Francisco car la ville située sur la côte Pacifique est en grande partie alimentée par l'électricité provenant de la région affectée par les flammes. L'incendie a démarré le 17 août pour une raison inconnue dans la Stanislaus National Forest du comté de Tuolumne, à l'ouest du parc naturel de Yosemite, l'une des principales attractions touristiques de Californie. Quelque 2.000 pompiers luttent contre les flammes avec l'aide d'hélicoptères et de Canadair, qui bombardent eau et retardateurs chimiques sur le brasier. Près de 4.500 maisons sont menacées par l'incendie, selon Inciweb. Le feu est d'autant plus alimenté par le taux d'humidité très faible dans la région, une végétation extrêmement sèche et de fortes rafales de vent qui repoussent les flammes vers des coins difficilement accessibles par les pompiers.

Les autorités ont ordonné l'évacuation des petites villes de Tuolumne et Ponderosa Hills. Elles ont également fermé un important autoroute traversant toute la région. Plus tôt dans la semaine, le gouverneur Brown avait déjà déclaré l'état d’urgence pour le comté de Tuolumne, lui permettant ainsi d'utiliser des ressources supplémentaires pour combattre les flammes. Les images satellite montraient d'immenses colonnes de fumée blanche se dirigeant largement vers l'Etat voisin du Nevada. «Le +Rim Fire+ continue de s'étendre fortement en raison de combustibles extrêmement secs et de terrains inaccessibles», soulignait Inciweb.