Des centaines de porcs et de chiens retrouvés morts en Chine

9 contributions
Publié le 17 avril 2013.

ENVIRONNEMENT - Ces morts mystérieuses ne seraient pas liées à la grippe aviaire...

Des responsables de la santé et la police enquêtaient mercredi sur la mort mystérieuse de plusieurs centaines de porcs et de chiens à Yanshi, dans le centre de la Chine, ont déclaré les autorités. Au total, 410 porcs et 122 chiens sont morts lundi dans un village qui fait partie de la municipalité de Yanshi, selon un communiqué publié sur le site internet de la ville. Yanshi, située dans la province de Henan, compte 558.800 habitants, selon les chiffres du gouvernement chinois.

Pas de lien avec la grippe aviaire

D'après le communiqué, les experts ont écarté la piste d'une épizootie et celle d'un lien avec la grippe aviaire H7N9 qui sévit actuellement en Chine. L'ensemble des usines de produits chimiques proches de la zone où les animaux ont été trouvés morts ont reçu instruction de suspendre leurs activités, leur alimentation électrique a été coupée, et les directeurs de ces entreprises ne sont pas autorisés à en partir pendant la durée de l'enquête, ajoute le communiqué. Selon l'agence de presse officielle Xinhua (Agence Chine Nouvelle), des habitants du village ont attribué la mort des animaux à des émissions de gaz provenant d'une usine chimique locale et ont déclaré avoir senti lundi une «odeur extrêmement forte».

En mars, plus de 16.000 porcs morts ont été découverts dans le Huangpu, le principal fleuve de Shanghaï, un événement qui a mis en lumière les craintes pour la santé publique en Chine. Par ailleurs, les autorités ont annoncé il y a deux semaines avoir identifié pour la première fois le virus H7N9 de la grippe aviaire chez l'humain. Pour l'heure, le virus a infecté 78 personnes et en a tué 16, principalement dans l'est de la Chine. Il n'existe pour le moment aucun vaccin contre ce virus. Sans savoir exactement comment le virus se propage, les autorités chinoises considèrent qu'il passe de la volaille à l'homme, ce qui a déclenché des abattages massifs de volailles dans plusieurs villes.

Avec AFP
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr