Les Emirats inaugurent la plus grande centrale solaire à concentration du monde

17 contributions
Publié le 18 mars 2013.

ENERGIE - Elle a coûté 600 millions de dollars et peut alimenter 20.000 foyers...

Les Emirats arabes unis, riche pays pétrolier du Golfe, sont entrés dimanche de plain-pied dans le secteur de l'énergie solaire avec le démarrage de Shams-1, la plus grande centrale à concentration mise en service au monde.

 

 

 

La centrale, d'une capacité de 100 mégawatts et d'un coût de 600 millions de dollars, peut alimenter en électricité 20.000 foyers. Son parc solaire, formé de longues rangées de capteurs à miroir parabolique, couvre une superficie équivalente à 285 stades de football. Ce parc est installé en plein désert près de Madinat Zayed, une localité de la Région occidentale, à quelque 120 km au sud-ouest d'Abou Dhabi, capitale de la fédération des Emirats arabes unis, située au coeur d'une des régions les plus ensoleillées et les plus chaudes au monde. «C'est la plus grande centrale solaire à concentration opérationnelle dans le monde», a déclaré Sultan al-Jaber, patron de Masdar, organisme d'Abou Dhabi, en charge du projet de l'émirat qui ambitionne de tirer 7% de ses besoins en énergie de sources renouvelables. «Aujourd'hui, Shams-1 est, à toutes les échelles, la plus grande centrale à concentration», a renchéri Santiago Seage, le patron de l'espagnol Abengoa Solar, l'un des trois partenaires du projet.

Masdar génère 10% de l'énergie solaire du monde

De nombreuses centrales solaires fonctionnent dans le monde en utilisant la technologie photovoltaïque pour générer de l'électricité. Celles à concentration n'atteignent pas l'ampleur de Shams-1. Masdar contrôle 60% du projet, lancé en juillet 2010, et les groupes Total (France) et Abengoa Solar se partagent à parité les 40% restants. Avec le démarrage de Shams-1, Masdar génère 10% de l'énergie solaire à concentration à l'échelle du monde, ont assuré les responsables du projet. La firme produit aussi l'équivalent de 68% des énergies renouvelables produites dans le Golfe, qui sont à leurs débuts dans cette région. Les 192 rangées de collecteurs solaires du parc de Shams-1 génèrent une énergie qui évite l'émission de 175.000 tonnes de CO2 par an. C'est comme si on retirait 15.000 voitures de la circulation. Un dispositif spécial permet de chasser le sable, qui pose un véritable problème dans cette région, de la surface des collecteurs solaires.

Les plus hauts responsables de la fédération ont fait le déplacement pour l'inauguration officielle de la centrale, dont le président, cheikh Khalifa Ben Zayed Al-Nahyane, et le Premier ministre et souverain de Dubaï, cheikh Mohammad Ben Rached Al-Maktoum. «Les Emirats sont aujourd'hui le premier pays au Moyen-Orient membre de l'Opep qui se lance dans les énergies renouvelables en dépit de ses richesses en hydrocarbures», a souligné le patron de Masdar. Abou Dhabi, le plus riche des sept membres de la fédération des Emirats, renferme à lui seul des réserves pétrolières de 98,2 milliards de barils, soit 95% de celles du pays. Il a également d'importants dépôts de gaz. Philippe Boisseau, chef des énergies renouvelables de Total, a déclaré que le projet était le résultat normal du partenariat de sa firme avec Abou Dhabi. «Nous partageons la même vision en ce qui concerne la diversification des sources d'énergie», a-t-il souligné.

Abou Dhabi se veut la capitale régionale de ces énergies. Après avoir mis en place Masdar, il a accueilli le siège de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena). «C'est un moment extraordinaire pour nous», a souligné le chef de cette agence, Adnan Amin, qualifiant Shams-1, de «première étape» de la marche d'un pays riche en pétrole vers les énergies renouvelables.

Avec AFP
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr