Le magasin Uniqlo au centre commercail Les quatre temps de La Défense, en octobre 2007.
Le magasin Uniqlo au centre commercail Les quatre temps de La Défense, en octobre 2007. - CHAMUSSY/SIPA

A.Ch.

Après Zara et Levis, c’est au tour d’ Uniqlo de faire le tri dans ses placards. Ciblée par Greenpeace dans le cadre de sa campagne «Detox» dont l’objectif est de faire disparaître des vêtements les substances chimiques potentiellement nocives pour la santé, la marque japonaise a annoncé qu’elle allait éliminer les produits chimiques dans tous ses produits et dans la totalité de sa chaîne de production.

Cet engagement concerne tout le groupe Uniqlo, qui compte notamment la marque de lingerie Princesse Tam-Tam et de prêt-à-porter Comptoir des cotonniers. Uniqlo s’est également engagé à mener des recherches pour trouver des alternatives sans risques aux produits chimiques utilisés dans l’industrie textile.